BFM Business

Facebook intègre sa messagerie Messenger à Instagram

Messenger bientôt intégré à Instagram

Messenger bientôt intégré à Instagram - Facebook

L’entreprise californienne veut aider les utilisateurs de ses différentes plateformes à communiquer entre eux, sans avoir à changer d’application.

Il y aura désormais un peu plus de Facebook dans Instagram. Sur son site, la firme annonce que la messagerie privée d’Instagram (qui lui appartient) pourra être remplacée par un onglet Messenger directement intégré à l’application.

Cette nouveauté intervient alors que de précédentes rumeurs mentionnaient au contraire le développement d’une application de messagerie spécifique à Instagram. D’après Facebook, l’intégration de Messenger sera déployée “dans plusieurs pays” dès les prochains jours et sera - au moins dans un premier temps - facultative.

Messenger bientôt intégré à Instagram
Messenger bientôt intégré à Instagram © Facebook

Pas besoin de compte Facebook

Dans les faits, les utilisateurs d’Instagram, en se rendant dans l’onglet dédié à la messagerie, verront prochainement apparaître une proposition de mise à jour pour remplacer cette dernière par Messenger. Le communiqué de presse ne précise pas si l’historique des précédentes conversations Instagram sera intégré à Messenger ou s’il sera supprimé.

S’ils utilisent déjà Messenger, que ce soit sur Facebook ou en tant qu’application native, ils pourront alors reprendre le fil de leurs conversations existantes. Ce qui permettra à un utilisateur d’Instagram de communiquer avec un utilisateur de Facebook ou Messenger sans contrainte, y compris s’il n’a pas de compte Facebook.

Messenger bientôt intégré à Instagram
Messenger bientôt intégré à Instagram © Facebook

La fonction Messenger “version Instagram” proposera les mêmes options que sur l’application du même nom. Parmi elles, la possibilité de passer des appels audio ou vidéo, d’envoyer un contenu éphémère, de répondre à un message spécifique au sein d’une conversation, ou encore de personnaliser les couleurs d’un fil de discussion.

Toujours sur son site, Facebook promet que, comme c’est déjà le cas sur Messenger, les discussions privées ne seront pas analysées par ses algorithmes afin de diffuser de la publication ciblée.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech