BFM Business

Facebook censure une publication humoristique du Gorafi pour “violence et provocation"

Page Facebook du Gorafi

Page Facebook du Gorafi - BFMTV.COM

Le média satirique tournait en dérision les annonces de Jean Castex. Le réseau social n’a pas vu la démarche du même oeil.

“Le prochain que je vois qui porte un masque sous le nez, c’est un pain dans la gueule.” La citation humoristique, attribuée au Premier ministre Jean Castex, a évidemment été imaginée de toutes pièces par le site satirique Le Gorafi. Ce dernier a publié sur Facebook (où il compte 1,4 million d'abonnés) cette déclaration fictive le 22 octobre dernier à 17h07, au moment de la véritable conférence de presse de l'exécutif.

Mais ce trait d’humour est désormais inaccessible sur le réseau social, après examen des services de modération de la plateforme californienne.

Les réseaux sociaux sous le feu des critiques

D’après une capture d’écran partagée par Le Gorafi, Facebook a considéré que la citation attribuée à Jean Castex allait à l’encontre de ses règles d’utilisation “en matière de violence et provocation”. Selon les explications de la plateforme américaine, la référence au “pain dans la gueule” est donc à l’origine de cette censure.

La modération sur les réseaux sociaux est au coeur des préoccupations, alors que ces derniers ont été pointés du doigt après l’assassinat de Samuel Paty. Des vidéos contenant des propos mensongers et visant le professeur d'histoire-géographie avaient été relayées sur Facebook pendant plusieurs jours, sans que la plateforme n’intervienne pour entraver leur propagation.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech