BFM Tech

Deux anti-5G qui avaient attaqué une antenne-relais écopent de prison ferme

Une antenne 5G

Une antenne 5G - FABRICE COFFRINI / AFP

Pour justifier son geste, le plus jeune a expliqué que la 5G était mauvaise pour la santé et qu'elle tuait des oiseaux.

Le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunnier dans le Jura a condamné deux hommes de 39 et 58 ans à de la prison ferme pour avoir attaqué une antenne-relais en avril, raconte France Bleu Besançon. Fervents opposants à la 5G, ils avaient endommagé un équipement installé dans la commune de Foncine-le-Haut, avec des cocktails Molotov.

Le plus jeune a été condamné à quatre ans de prison ferme et l'autre, qui n'a pas reconnu les faits, à trois ans de prison. Ils ont été placés en détention.

Théories complotistes sur la 5G

Toujours selon France Bleu Besançon, l'homme de 39 ans a expliqué au juge que la 5G tuait des oiseaux et qu'elle était dangereuse pour la santé. Des arguments souvent avancés par les anti-5G, mais qui ne reposent sur aucun fondement scientifique. Plusieurs pylônes ont également été incendiés au Royaume-Uni et au Pays-Bas par des activistes, liant la 5G au coronavirus.

Les prévenus seraient passés à l'acte après avoir remarqué des travaux opérés près de l'antenne-relais 4G. Mais il n'y avait aucun lien avec le déploiement de la 5G, il s'agissait d'une simple restauration d'une tourbière.

Les deux hommes étaient aussi jugés pour une tentative d'incendie, également par des cocktails Molotov, d'un restaurant McDonald's de Champagnole au mois de mai. L'homme de 58 ans, restaurateur, a expliqué qu'il ne supportait plus de voir des files d'attente devant l'enseigne de fast food alors qu'il rencontrait des difficultés financières avec son établissement. Ce dernier n'a par contre par reconnu l'attaque de l'antenne-relais.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech