BFM Tech

WhatsApp livre désormais les données de ses utilisateurs à Facebook

La nouvelle mise à jour de WhatsApp permet de supprimer ces messages envoyés par erreur.

La nouvelle mise à jour de WhatsApp permet de supprimer ces messages envoyés par erreur. - AFP

La messagerie aide sa maison mère à optimiser son ciblage publicitaire. Elle invite également les entreprises à entrer en contact avec leurs clients au travers de son application. C'est le début d'une nouvelle ère plus... commerciale.

Chez WhatsApp, les promesses durent deux ans. En mars 2014, peu après le rachat de la messagerie par Facebook, le PDG Yan Koum a voulu rassurer ses abonnés. "Le respect de votre vie privée est codé dans notre ADN (…) Si un partenariat avec Facebook signifiait que nous avons dû changer nos valeurs, nous ne l'aurions pas fait", expliquait-il alors dans une note de blog, après avoir martelé quelques semaines auparavant qu'aucune annonce publicitaire ne viendrait jamais polluer les flux des abonnés.

Aujourd'hui, la situation a quelque peu changé. WhatsApp vient de mettre à jour ses conditions d'utilisation et sa politique de confidentialité, et ce n'est pas dans le sens du respect de la vie privée. Désormais, WhatsApp transmettra à Facebook "certaines informations" comme le numéro de téléphone de l'abonné et des données d'usage comme la fréquence d'utilisation ou la date de dernière connexion. WhatsApp ne transmettra pas le contenu des échanges, pour la bonne raison que ceux-ci sont désormais chiffrés de bout en bout et sont donc illisibles pour le fournisseur.

On peut refuser le partage de données avec Facebook

Est-ce que WhatsApp transmettra également les numéros des personnes contactées (c'est-à-dire le carnet d'adresses) ? Ce n'est pas clairement indiqué dans la nouvelle politique de confidentialité, mais on peut le supposer car l'un des objectifs de cette manœuvre juridique est de pouvoir proposer sur Facebook "de meilleures suggestions d'amis et des publicités plus pertinentes".

La bonne nouvelle, c'est que l'utilisateur n'est pas obligé d'accepter ce partage de données avec la firme de Mark Zuckerberg. Au moment où l'application vous demandera d'accepter la nouvelle politique de confidentialité, appuyez sur "Lisez". Vous verrez alors apparaître une petite case qui vous permettra de désactiver le partage. Et si, par malheur, vous avez loupez cette petite case, vous pourrez toujours indiquer votre choix dans "Paramètres -> Compte -> Partager infos compte" pendant une durée de 30 jours. Après, ce ne sera plus possible.

-
- © -

Concernant la publicité, WhatsApp ouvre là aussi une petite porte. Certes, les "bannières de publicités de tiers" restent bannies. En revanche, les utilisateurs pourront recevoir des "messages commerciaux" de la part des entreprises avec qui ils communiquent. En effet, les sociétés pourront désormais créer des comptes WhatsApp pour transmettre via ce canal des informations relatives à des commandes, des transactions, des rendez-vous, des expéditions, des livraisons, des mises de produits ou de services, et même du marketing. On n'est donc plus très éloigné de la publicité, mais l'utilisateur reste néanmoins maître du jeu, car il n'est pas obligé de se connecter à une entreprise.

Au final, on voit bien que l'ADN de WhatsApp est en train de changer, mais la manière reste douce. Au fond, rien ne changera pour l'utilisateur qui n'acceptera pas le partage avec Facebook et qui n'invitera pas les entreprises dans son appli mobile. Evidemment, tout ceci pourrait changer à la prochaine modification des conditions d'utilisation…