BFM Tech

Les sirènes d'urgence de la ville de Dallas activées par des hackers

-

- - Flickr (Erik (HASH) Hersman)

En pleine nuit, les habitants de la ville texane ont entendu les sirènes retentir. Selon les autorités, il s’agit d’un piratage.

Dans la nuit de vendredi à samedi, les 156 sirènes d’urgence de la ville de Dallas (États-Unis) ont réveillé une bonne partie des habitants. Sans explication, le signal s’est mis en marche vers 23h40. Malgré les efforts des autorités locales, il a fallu attendre 1h20 du matin pour que l’incident soit clos. En quelques heures, les services d’urgence ont reçu plus de 4.400 appels. Les représentants de la ville ont évoqué un piratage du système. Interrogé par le site Dallas News, le directeur du Bureau de gestion des urgences de Dallas explique qu’il s’agit probablement d’une attaque extérieure.

À plusieurs reprises, les techniciens ont tenté de couper les alarmes. Mais selon un porte-parole de la municipalité interrogé par le New York Times, l’attaque s’est poursuivie durant leur intervention. Pour résoudre le problème, ils ont finalement été contraints de désactiver l’ensemble du système d’alerte. Sur sa page Facebook, le maire a reconnu la nécessité de moderniser les infrastructures pour améliorer leur sécurité.

L’incident rappelle celui qui a touché Boulogne-Billancourt ce week-end, également dans la nuit de vendredi à samedi. Vers 23h30, les sirènes de la commune des Hauts-de-Seine se sont mises à retentir. Comme à Dallas, les techniciens ont mis une heure trente à les arrêter. Mais contrairement aux représentants de la ville américaine, ceux de Boulogne n’ont pas apporté d’explication concernant l’incident. Sur son compte Twitter, la mairie a simplement évoqué “un dysfonctionnement du réseau national d’alerte”.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech