BFM Business

Les outils volés de la NSA en vente pour 6 millions d'euros

-

- - NSA

Le mystérieux groupe de pirates ShadowBrokers a laissé tomber sa vente aux enchères au profit d'une cession pour un prix fixe par financement participatif. Mais là encore, il est probable que personne ne mette la main à la poche.

Les pitreries de "ShadowBrokers" continuent. Dans un message publié sur le web, ce mystérieux groupe de hackers se dit prêt à lâcher les outils de piratage volés de la NSA quand il aura reçu 10.000 bitcoins, soit l'équivalent de 5,8 millions d'euros. Jusqu'à présent, il disait vouloir les vendre au travers d'une vente aux enchères, mais personne ne s'est montré intéressé.

"ShadowBrokers est ennuyé par vente aux enchères, donc fini vente aux enchères (…). ShadowBrokers publiera le mot de passe quand recevoir 10000 btc (dix mille bitcoins). Même adresse bitcoin, même fichier, mot de passe est crowdfundé", expliquent les hackers dans un style "Borat".

Là encore, on ne peut que douter de la volonté réelle de ces hackers de vendre les outils informatiques de la NSA. De tels produits ne font pas l'objet d'une transaction classique, ils se négocient en secret, de gré à gré. Il est donc probable qu'il s'agisse là surtout d'une action médiatique. Certains experts subodorent derrière les hackers de ShadowBrokers la présence du Kremlin. Dans de telles conditions, il n'est pas étonnant que personne n'ait envie de se lancer dans l'aventure. Il est d'ailleurs très probable que ShadowBrokers ne recevra jamais ses 10.000 bitcoins.

Si la proposition de vente de ce groupe semble donc bidon, les logiciels dont il est question sont, , en revanche, bien réels. En août dernier, ces hackers avaient publié une partie de leur marchandise. Dans celle-ci, les experts en sécurité ont effectivement trouvé de dangereux outils de piratage prenant appui sur des failles dans des équipements réseaux largement répandus, dont ceux de Cisco, Juniper ou Netscreen.