BFM Tech

Des hackers volent 29 millions d'euros à la banque centrale russe

-

- - -

Moscou pense, par ailleurs, que son secteur bancaire était la cible d'une vaste cyberattaque ayant pour but la déstabilisation de son système bancaire.

Des pirates informatiques ont volé plus de deux milliards de roubles (29,3 millions d’euros) sur des comptes de correspondants ouverts à la banque centrale russe, a annoncé ce vendredi 2 décembre Artiom Sitchiov, un responsable de l’institution, auprès de Reuters.

Un rapport publié vendredi précise que les pirates s’étaient introduits sur ces comptes en utilisant les identifiants de l’un des clients de la banque centrale. Les malfaiteurs avaient tenté de dérober 5 milliards de roubles (42 millions d’euros), mais l’institut a réussi à récupérer une partie des montants visés, entre autres sur des "comptes bancaires ouverts ailleurs par les voleurs", souligne Reuters. Les auteurs de cette attaque n’ont pas été identifiés pour le moment.

Des cyberattaques pilotées depuis les Pays-Bas

L’annonce de ce vol intervient quelques heures seulement après la révélation par Moscou d’un complot présumé d’agences d’espionnage étrangères pour déstabiliser le système bancaire russe et, en particulier, "les activités d'un certain nombre de grandes banques russes".

Selon le service secret FSB, qui souligne avoir déjoué ce complot, des attaques étaient planifiées à partir de lundi prochain dans plusieurs dizaines de villes russes. Elles devaient être lancées depuis des serveurs situés aux Pays-Bas, hébergés par la société BlazingFast. Elles devaient être accompagnées par des publications mensongères sur les réseaux sociaux et les blogs, ainsi que des envois par SMS, en faisant référence à une crise financière en Russie, avec à la clé des faillites et des pertes de licences bancaires.

Interrogé par Bloomberg, l'hébergeur BlazingFast a expliqué qu'il allait mener une enquête interne, mais que cela allait prendre du temps. A l'heure actuelle, la société ne peut donc pas se prononcer sur les allégations du FSB.