BFM Business

Par erreur, Google Maps envoie des dizaines d’automobilistes dans un champ de boue

-

- - CC, Flickr (Bruce Fingerhood)

Le logiciel de navigation de Google a piégé des conducteurs dans la ville américaine de Denver en leur proposant un raccourci fictif.

Les algorithmes de Google sont puissants, mais ne sont pas parfait. D’après la chaîne de télévision Denver 7, Google Maps a envoyé une centaine d’automobilistes dans un immense champ, dont la terre avait été transformée en boue à la suite de précipitations. Avec à l’arrivée de gros dégâts sur certains véhicules.

Ce dimanche 23 juin, un accident sur un grand axe de la ville de Denver (Colorado) provoque des ralentissements pour les automobilistes se rendant à l’aéroport. Des dizaines d’entre eux voient apparaître sur l’application Google Maps une suggestion de raccourci, faisant drastiquement baisser le temps de trajet.

Plusieurs automobilistes décident de faire confiance à Google Maps, rapidement imités. “J’estimais que si les voitures qui me précédaient empruntaient ce chemin, alors je pouvais le faire aussi” explique une conductrice interrogée par Denver 7. Mais comme tous les autres, elle se confronte finalement à un vaste champ boueux, dépourvu de bitume. “Je me demande pourquoi Google nous a amenés à cet endroit. Il n’était même pas possible de faire demi-tour”, poursuit-elle.

Ne pas se fier qu’au GPS

Si les conducteurs de 4X4 ont pour beaucoup pu s’en sortir, certains ont dû abandonner leur véhicule, parfois pour partager une voiture en direction de l’aéroport. 

Interrogé par CNN, Google ne s’explique pas cette erreur de la part de son système de navigation, mais incite les conducteurs à faire preuve de discernement. 

“De nombreux facteurs peuvent entrer en compte pour déterminer qu’une route est praticable. [...] Même si nous faisons tout pour proposer les meilleurs itinéraires, des éléments inattendus peuvent apparaître, par exemple suite à des événements climatiques. Nous encourageons tous les conducteurs à respecter la loi locale, à rester attentif et à utiliser leur bon sens” conclut la firme californienne.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech