BFM Business

La finale France-Croatie a fait grimper le rythme cardiaque des Français

-

- - MLADEN ANTONOV / AFP

D’après la marque d’objets connectés Withings, le pouls de ses 8000 utilisateurs a connu d’importantes variations pendant la finale de la Coupe du monde remportée par les Bleus.

Vous avez eu des palpitations lors du but d’Antoine Griezmann face à la Croatie? Vous n’êtes pas seul(e). D’après un rapport du fabricant d’objets connectés Withings, les supporters français ont connu un véritable ascenseur émotionnel… et cardiaque. En se basant sur les mesures de la montre Withings Steel HR, équipée d’un capteur de rythme cardiaque, l’entreprise a publié des données montrant la corrélation entre les battements cardiaques de 8000 utilisateurs et les différentes actions du match. Pour des raisons de confidentialité, ces données ont été anonymisées.

-
- © -

Le cœur des jeunes s’emballe

Alors que le rythme d'un cœur au repos oscille entre 50 et 85 pulsations par minute chez l’adulte, le premier but de la France a fait grimper le nombre de battements moyen des supporters à 93 pulsations par minute. Mais le pic de la rencontre se situe quelques minutes plus tard, lorsque Antoine Griezmann marque son penalty, donnant l’avantage à la France. Un tir victorieux qui a fait franchir la barre des 100 battements par minute chez les hommes, contre 95 battements par minute chez les femmes.

L’étude précise que les hausses de rythme cardiaque ont davantage touché les 20-29 ans (jusqu’à 105 battements par minute) que les plus âgés (60-69 ans), dont le cœur est monté à 87 pulsations par minute au moment du quatrième but français, signé Kylian Mbappé. La bourde commise par Hugo Lloris en fin de rencontre ne semble pas avoir terrorisé les Français, avec un rythme cardiaque moyen de “seulement” 89 battements par minute.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech