BFM Business

GTA: un tricheur condamné à 150.000 dollars d'amende

-

- - DR

Le logiciel de triche "Elusive" permettait d'obtenir de l'argent virtuel sur le jeu GTA. Pour l'éditeur du titre, Take-Two Interactive, les pertes s'élèvent à 500.000 dollars.

Pour enrayer la multiplication des outils de triche, les éditeurs de jeux vidéo traînent leurs créateurs en justice. Un tricheur poursuivi par Take-Two Interactive, éditeur du très populaire GTA, a été condamné le 4 février à 150.000 dollars d’amende (132.000 euros). Le maximum pour des faits d’infraction au droit d’auteur. La décision de la cour de New York l’enjoint également de rembourser 66.868 dollars de frais d’avocat, rapporte Torrent Freak.

Jhonny Perez, habitant de Floride, est le créateur du logiciel de triche appelé "Elusive". Vendu entre 10 et 30 dollars (entre 9 et 26 euros), il permettait notamment d'obtenir une fortune illimitée dans GTA Online, la version multijoueur du titre. Ce qui procurait au joueur un avantage pour s'offrir des armes ou des véhicules virtuels.

Selon l’éditeur, Perez aurait non seulement violé les droits d'auteur mais aussi perturbé l'équilibre du gameplay et gâché l'expérience des joueurs honnêtes. Le logiciel perturbait également l'équilibre financier de l'entreprise, qui facture de telles options aux joueurs.

500.000 dollars de pertes pour l'éditeur 

"Elusive" n’est plus disponible depuis 2018. Jhonny Perez avait retiré son logiciel de la vente après avoir reçu un avertissement de Take-Two. A l’époque, il avait émis le souhait de verser tous les bénéfices perçus à une association. Mais il n’avait jamais transmis à l'éditeur américain les documents prouvant la donation. C’est pourquoi il a finalement été poursuivi en justice. Selon l'éditeur de jeu, les pertes sont estimées à 500.000 dollars (442.000 euros).

Take-Two est vent debout contre les tricheurs. Fin 2018, l'éditeur a fait perquisitionner plusieurs concepteurs présumés d'outils de triche aux Etats-Unis, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Australie. Les personnes impliquées ont été empêchées de les "développer, distribuer et vendre", sous peine de se faire arrêter.

Les outils de triche constituent un problème majeur aux yeux des éditeurs de jeux vidéo. Pour les jeux multijoueur comme GTA Online, ils perturbent l'expérience des autres joueurs. Dans le eSport, cette pratique est régulièrement assimilée à du dopage

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech