BFM Business

30 ans après sa sortie: faut-il dire "le" ou "la" Game Boy?

-

- - CC, Flickr (Thomas Ohlsson Photo)

L’emblématique console portable de Nintendo fête ses 30 ans. Après trois décennies, le débat sur son “genre” est toujours ouvert.

A en croire un sondage très peu représentatif effectué au sein de la rédaction de BFMTV.com, seule une personne sur vingt-quatre prononce “le Game Boy”. Près de 96% de ce mince échantillon ont donc opté pour “la Game Boy”, accordant le genre féminin à la console de jeu de Nintendo, dont la première version, sortie le 21 avril 1989 au Japon (le 28 septembre 1990 en Europe), fête aujourd’hui ses trente ans.

“Jouez avec le vôtre”

Pourquoi définir l’appareil au féminin? Car il s’agit “d’une console”, répondent la majorité des personnes sollicitées. Mais s’interroger sur le genre de ce produit écoulé à près de 120 millions d’exemplaires, c’est aussi faire un retour en arrière, à une époque où, comme le rappelait Le Monde en 2017, les consoles commençaient à peine à être mentionnées comme telles. Pour les équipes de Nintendo, le choix a en tout cas été différent.

-
- © -

“Vous jouez où avec le vôtre?” s’interroge Nintendo dès la première campagne publicitaire de ce qui est alors baptisé “le” Game Boy, en 1990. Une erreur causée par la précipitation? Absolument pas. Malgré la sortie en rafale de consoles signées Sega puis Sony dans les années 90, Nintendo France campe sur ses positions.

Sur YouTube, plusieurs vidéos permettent de retracer l’histoire publicitaire de la console portable et de ses héritières. Diffusés entre 1990 et 2004, des dizaines de spots télévisés sont recensés. Dans l’immense majorité des cas, la filiale française du fabricant japonais évite le sujet, insistant sur des tournures de phrases telles que “votre Game Boy”. Mais tout au long des années, l’article masculin est prononcé, pour le modèle original comme pour ses successeurs.

Des publicités toujours au masculin

En 1996, une publicité Nintendo est alors fière de présenter “le nouveau Game Boy Pocket", 30% plus compact que la console originale. Quelques années plus tard, c’est bien “le” Game Boy Color” qui fait son arrivée. “Attrape un câble, un copain avec un Game Boy et avec les deux cartouches, tu peux tous les attraper” clame alors une publicité pour l’accessoire Câble Link, et évoquant les Pokémon.

L’histoire se poursuit avec l’arrivée de nouveaux produits. “Il y a un seul moyen de les faire taire: offrez-leur un Game Boy Advance Platine” moque Nintendo en 2001 dans un clip parodiant les boys band de l’époque. “Découvrez Zelda sur l’écran éclairé du Game Boy Advance SP” poursuit la marque en 2003. En réalité, le masculin poursuivra la console jusqu’au bout. En 2005, un nouveau spot publicitaire dédié au jeu Kingdom Hearts: Chain of Memories évoque “un Game Boy Advance SP”.

-
- © -

En 2016, un fan de Nintendo contacte l’entreprise pour en avoir le cœur net. La réponse est limpide. “Il faut dire: UN GAMEBOY. C’est masculin” réplique froidement Nintendo France. Vingt-six ans après la sortie française de l’appareil, la firme ne change toujours pas d’avis. Elle conforte les premières lignes de la notice d’utilisation de 1990, qui remerciait les clients d’avoir choisi “le Game Boy de Nintendo”.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech