BFM Business

Téléphonie: Free, SFR et Bouygues Telecom augmentent (discrètement) certains prix

Une partie des clients de SFR et Bouygues Telecom ont reçu un mail leur annonçant l’intégration de nouvelles options à leur offre, moyennant une augmentation de leur facture. Free fait quant à lui grimper le prix des communications vers l’étranger.

Depuis la fin du mois de janvier, certains clients de SFR (propriété du groupe Altice, comme BFMTV) ou de la marque “low cost” RED by SFR ont été avertis par mail de la hausse automatique de leur enveloppe mensuelle de données. Dans le même temps, les clients de l’offre Bbox de Bouygues Telecom ont été informés de l’arrivée des appels illimités vers les mobiles. Deux bonnes nouvelles, qui impliquent cependant un coût pour le client. Activées par défaut, ces options sont respectivement facturées deux et trois euros par mois.

Des hausses de prix qui ne sont pas obligatoires

D’après l’UFC-Que choisir, cette pratique est parfaitement légale. Tous les opérateurs sont en droit d’augmenter leurs tarifs, selon leur stratégie commerciale. Seule contrainte: avertir les clients concernés, par écrit, au moins un mois avant la mise en place de la hausse de prix. L’association de défense des consommateurs regrette toutefois que les mails envoyés mettent davantage l’accent sur ces nouvelles options que sur leur coût.

L’UFC-Que choisir rappelle que Free augmente également certains tarifs, cette fois sans contrepartie. A partir du 1er mars, les clients du forfait à deux euros par mois paieront 1,35 euro/mn pour passer des appels vers 96 destinations. Des communications auparavant facturées moins d’un euro, rappelle l’association. Parmi les exemples cités, une hausse de 350% pour les appels vers la Côte d’Ivoire (qui passent de 30 centimes à 1,35 euro/mn) et une flambée de 1580% pour les appels vers le Brésil et l’Argentine, qui passent de 8 centimes à 1,35 euro la minute.

Chez Free, les abonnés peuvent résilier leur contrat à tout moment, dans la mesure où celui-ci est sans engagement. Les abonnés SFR et Bouygues Telecom ont davantage de marge de manœuvre: ils ont le droit de refuser ces nouvelles options, et donc de conserver les anciens tarifs. Pour cela, ils doivent contacter leur opérateur, par téléphone ou via leur espace client en ligne, afin de renseigner leur refus. L’opération doit être réalisée dans les quatre mois suivant la mise en place de la nouvelle grille tarifaire.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech