BFM Tech

Comment Google veut vous permettre de faire vos courses (chez Carrefour) grâce à la voix

-

- - -

Les deux entreprises viennent de signer un accord afin de permettre aux clients de l’enseigne française de profiter de l’environnement logiciel de l’américain pour faire leurs achats.

“Ok Google, commande-moi des saucisses Herta”. Cette phrase, les clients de Carrefour pourront la prononcer dès 2019, pourvu qu’ils aient un appareil fonctionnant grâce à un logiciel signé Google. Après l’entente entre Amazon et Monoprix (Groupe Casino), l’alliance Carrefour-Google est le second accord de taille entre un géant français de l’alimentaire et une firme de la Silicon Valley. Le but est de populariser les achats en ligne à la voix, afin de faire gagner toujours plus de temps au consommateur.

Tout le monde pourra être concerné

Pour cela, Google mettra plusieurs outils à disposition de ses utilisateurs. Tout d’abord, Google Home, son enceinte connectée, qui abrite une version dédiée de Google Assistant. Chaque client pourra la configurer afin de la lier avec son compte Carrefour et sa carte bancaire. Pour toucher davantage de monde, la commande pourra également se faire par tout appareil tournant grâce à Android ou l’une de ses déclinaisons. Sont concernés les montres connectées sous Wear OS, les téléviseurs sous Android TV et bien sûr tous les smartphones Android. Les possesseurs d’iPhone ne seront pas oubliés puisque Google Assistant est également disponible dans l’App Store.

Une fois ces outils configurés, les commandes se feront à la voix. Google Assistant sera alors chargé de lier les sons entendus à des références présentes dans le catalogue de Carrefour. Outre le fait de ne pas se tromper dans les quantités, le principal enjeu sera d’isoler les bons produits. Sur le site de l’enseigne, il existe par exemple une quinzaine de références pouvant être associées à la phrase “lait demi-écrémé Lactel”. Si Carrefour ne limite pas les références mises à disposition des utilisateurs de Google Assistant, le client devra être très précis.

Des recommandations très poussées

En marge de la commande vocale, Google mettra à profit sa plateforme Google Shopping - qui a récemment valu à Google une amende de 2,42 milliards d’euros pour abus de position dominante. Elle sera entièrement repensée pour générer des listes de courses. Il est donc probable que Google et Carrefour s’appuient sur cette fonction pour simplifier la démarche, en proposant par défaut des listes de produits déjà enregistrés.

D’après des propos de Marie Cheval - directrice de la transformation digitale de Carrefour - rapportés par Le Monde, Google aura bien accès aux données liées au ticket de caisse. Autrement dit, le géant américain aura tout le loisir d’aider Carrefour à vous proposer des produits adaptés, au risque de s’introduire un peu plus dans votre vie privée. Grâce à Carrefour, Google connaîtra sur le bout des doigts vos préférences en matière de café, de yaourt, de gel douche, mais aussi de papier toilette ou de serviettes hygiéniques. Il y a donc de bonnes chances pour que l’accord avec Carrefour - puis avec d’autres distributeurs - amène votre navigateur Web à afficher des publicités encore mieux ciblées.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech