BFM Business

Comment la technologie aide à trouver un logement

7e5/c8293cbe5f86b3a96447877704a86

7e5/c8293cbe5f86b3a96447877704a86 - -

Après des années à l'écart de la révolution digitale, le secteur immobilier semble prêt à accueillir les nouveaux usages liés aux technologies connectées. La recherche d'un logement passe désormais de plus en plus par les outils virtuels.

Poids de l'investissement, visite physique du logement presque indispensable... Il y a encore cinq ans, les experts de l'immobilier pensaient qu'aucune technologie ne pourrait venir à bout des contraintes inhérentes à ce secteur. D'autant que la bonne santé du marché n'exigeait aucune rupture à court terme. C'était sans compter sur les nouveaux usages des particuliers qui disposent de moins en moins de temps dans leur quête du logement idéal. En 2018, selon un sondage Opinion Way, les trois quarts des Français déclaraient ainsi préférer Internet aux agences pour s'informer sur les prix du marché et plus de la moitié regrettaient le manque de services digitaux proposés par les professionnels. Que l'on parle de « Proptech » (contraction de « Property » et de « Technology ») ou même de « Real Estech », un tel contexte favorise l'innovation et l'arrivée de nouvelles solutions.

Cartographie des logements disponibles

Premier terrain de jeu pour les jeunes pousses : la recherche sur Internet. Derrière les locomotives aux millions de visiteurs uniques (Le Bon Coin, Seloger.com, PAP), des sites font valoir leurs différences en termes de précision de l'information et de qualité des recherches. En quelques années, le portail Bien'Ici, qui compile toutes les annonces des marchés du neuf et de l’ancien, s'est fait une place parmi les plus visités grâce à la géolocalisation des logements au cœur de leur environnement sur une cartographie 3D. Les utilisateurs peuvent ainsi sélectionner des biens en fonction des équipements alentours (écoles, commerces, etc.) et d'autres critères pointus.

De son côté, Ikimo9 se positionne comme le premier comparateur de logements neufs du marché et permet lui aussi de modéliser avec précision, sur une carte, les caractéristiques des lots proposés à la vente. L'émergence de ces nouveaux services suscite évidemment l'intérêt des grands acteurs du marché, notamment des promoteurs et des réseaux d'agences qui développent souvent leur propre pépinière digitale. De Nexitylab à Grow up by Icade en passant par le partenariat entre Orpi et l'incubateur international basé dans la Silicon Valley Plug and Play, de nombreux acteurs se lancent dans le déploiement de solutions connectées.

Visite et bientôt signature virtuelle ?

Autre outil essentiel pour la recherche d'un logement, la visite virtuelle se décline sous plusieurs formes. À côté des visites 360° ou en 3D qui deviennent la norme sur Internet (même le site PAP a annoncé vouloir se doter de cet outil), d'autres usages se sont développés à travers les réseaux sociaux. Certaines agences proposent localement des visites via Facebook live ou en visioconférence, afin de permettre aux clients d'interagir et de poser leurs questions en direct.

L'agent immobilier n'a toutefois pas encore disparu. Si le métier change, son expertise demeure et les recherches en ligne constituent d'abord un bon moyen, pour les acheteurs, d'effectuer une présélection afin d'éviter les déplacements inutiles. Les spécialistes des visites virtuelles comme Habiteo (qui fournit 350 clients de Bouygues à Kaufman & Broad) se positionnent d'ailleurs comme des partenaires pour les promoteurs. Reste à savoir si la signature électronique des actes immobiliers va opérer un nouveau bouleversement. Quelques mois après l'officialisation de leur partenariat, en février 2018, Modelo et Yousign avaient déjà enregistré près de 30 000 signatures virtuelles auprès de 4 000 agences.

>>> Plus d'infos sur la France connectée avec Smartlink et Enedis.

Smartlink.fr