BFM Business

Apple veut forcer une start-up à changer son logo en forme de poire

Prepear est une application américaine de diététique.

Prepear est une application américaine de diététique. - Prepear

Apple défend sa "pomme" en attaquant en justice les entreprises utilisant des logos reprenant la forme d'autres fruits. Des poursuites judiciaires ont été lancées contre la société américaine Prepear.

Apple poursuit sa guerre contre les logos "fruitiers". L'entreprise vient d'enclencher une procédure judiciaire pour empêcher l'application Prepear d'utiliser son logo, pourtant en forme de poire et non de pomme. La raison: aux yeux d'Apple, "son design de fruit minimaliste, avec une feuille qui penche sur la droite, rappelle immédiatement (notre) fameux logo et une impression commerciale similaire". Les créateurs de Prepear, qui permet de stocker des recettes et de commander des aliments en ligne, sans entrer frontalement en concurrence avec Apple, y voient des accusations sans fondement.

Une pétition lancée

L'entreprise ne compte par ailleurs que cinq employés, sans avoir les ressources financières suffisantes pour entamer un bras de fer juridique avec Apple. Une pétition a ainsi été lancée pour lui donner les moyens de se défendre. Cette dernière a déjà été signée par plus de 39.000 personnes. "Nous nous défendons contre Apple non seulement pour conserver notre logo, mais aussi pour envoyer un message aux grandes sociétés technologiques: l’intimidation des petites entreprises a des conséquences", a prévenu la cofondatrice de Prepear.

Apple a pour habitude de protéger jalousement son logo. En 2019 déjà, l’un des principaux partis politiques norvégiens ainsi qu’une région allemande qui proposait un circuit cyclable (dit "Apfelroute") avaient fait les frais de l'intransigeance des équipes juridiques d'Apple, pour avoir tous deux opté pour un logo en forme de pomme. Les plaintes d'Apple n'ont toujours pas porté leurs fruits, les deux logos attaqués étant restés inchangés.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech