BFM Business

Amazon voudrait pister les gestes des employés de son service client

Le logo du géant américain de la distribution Amazon, le 30 mars 2020 dans un centre à Staten Island à New York

Le logo du géant américain de la distribution Amazon, le 30 mars 2020 dans un centre à Staten Island à New York - Angela Weiss © 2019 AFP

L'entreprise a investi dans un logiciel permettant de traquer les mouvements de souris et de clavier. Le géant du e-commerce invoque la sécurité des données de ses clients pour pister ses employés.

Espionner ses employés pour sécuriser ses clients? Le leader américain du commerce en ligne Amazon a investi dans un logiciel permettant de surveiller les mouvements de souris et les interactions avec le clavier de ses employés. Selon Motherboard, qui a mis la main sur le document confidentiel dédié à cette affaire, Amazon invoquerait la sécurité de ses clients, faisant état de "tentatives de vol de données" de ces derniers.

Ce système va créer un profil spécifique à chaque employé, permettant de suivre directement les mouvements de souris et de clavier, dans l'objectif de pouvoir détecter des mouvements qui seraient inhabituels, et donc de possibles usurpations.

"Nous considérons une option qui va inclure la capture de chaque mouvement de clavier", apprend-on sur le document.

Motherboard indique que celui-ci précise qu'Amazon "a besoin de ces informations pour combattre différentes menaces". L'entreprise fait en effet état de plusieurs exemples d'attaques auxquelles elle aurait été exposée. Parmi celles-ci, des personnes usurpant le profil d'employés du service client afin de récupérer les données personnelles des clients du store en ligne.

Des données "anonymisées"

Toujours selon ce même document confidentiel, Amazon serait en proie à des "obstacles" légaux pour recueillir ces données sur ses employés. Pour ce faire, l'entreprise se serait tournée vers des logiciels "plus sécurisés", permettant d'anonymiser les profils.

Motherboard rapporte enfin que, selon une enquête de NBC News, les entreprises telles que Apple et Amazon auraient procédé à de nombreux investissements pour surveiller leurs employés en situation de télétravail, avec, par exemple, des caméras installées à leur domicile. L'entreprise a d'ailleurs récemment annoncé que la fin du télétravail pour ses employés ne se ferait pas avant janvier 2022.

Victoria Beurnez