Tech&Co
Cybersécurité

Cybersécurité: "la prise de conscience est énorme" dans les entreprises

Face à la hausse des menaces, le spécialiste de la distribution de logiciels de cybersécurité Exclusive Networks a vu son chiffre d’affaires s’envoler au deuxième trimestre, dépassant la barre du milliard d’euros.

C’est un risque contre lequel les sociétés sont désormais obligées de se prémunir. 54% des entreprises ont déclaré avoir subi au moins une attaque informatique en 2021, rapporte le dernier baromètre de la cybersécurité en entreprise, publié par le Cesin en janvier.

La crise sanitaire a créé un terrain fertile aux cyberattaques. Dans un contexte d’intensification du télétravail, les entreprises portent une attention particulière à la cybersécurité. Surtout qu’en 2022, la menace est à nouveau ravivée par la guerre menée par la Russie en Ukraine.

"Nous sommes très fragiles"

Les résultats trimestriels d’Exclusive Networks confirment ce regain d’intérêt. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires du spécialiste de la distribution de logiciels de cybersécurité a dépassé pour la première fois la barre du milliard d’euros (1 027 millions d’euros), en augmentation de 43% par rapport à l'année dernière.

"La prise de conscience est énorme, assure Pierre Boccon-Liaudet, le directeur financier d’Exclusive Networks ce mardi sur BFM Business. On a compris avec la guerre en Ukraine que c’est un sujet géostratégique, que l’informatique et la data sont partout, et que nous sommes très fragiles."

Selon lui, les cyberattaques sont de plus en plus sophistiquées. Les cybercriminels ont désormais recours à l’intelligence artificielle ou louent des logiciels pour mener des attaques.

"Arriver à une maturité"

Pierre Boccon-Liaudet précise que le développement de l’internet des objets (IoT) créent beaucoup de failles dans les systèmes. Ce qui a modifié l’attitude des entreprises vis-à-vis des menaces informatiques. "Maintenant, on sait que la moindre faille peut être une entrée pour les cyberattaques", explique le directeur financier d’Exclusive Networks. Et d’ajouter: "La vulnérabilité est de plus en plus large. C’est cela qui donne la direction à la protection que mettent en place les sociétés."

Pour autant, malgré l’intérêt des entreprises et l’augmentation des risques, les acteurs du secteur peinent à recruter. "Il manque 3,5 millions d’ingénieurs en cybersécurité dans le monde", regrette Pierre Boccon-Liaudet. Exclusive Networks tente d’y remédier à travers des partenariats avec des écoles, en France ou aux Etats-Unis.

"On essaye de créer cette logique d’académie pour développer les talents. Parce qu’Exclusive Networks permet à ces jeunes talents de découvrir l’ensemble des technologies, l’ensemble des savoirs-faire sur beaucoup de solutions", précise Pierre Boccon-Liaudet.

Le directeur financier d’Exclusive Networks reconnaît néanmoins que le secteur se met en place. "On va arriver à une maturité, mais le développement est récent", point-t-il, faisant référence à la multiplication des cabinets de conseils ou des cyberassurances.

Introduit en bourse en septembre 2021, Exclusive Networks poursuit sa stratégie d'accompagnement des éditeurs de logiciels de cybersécurité. Présent dans 46 pays, le spécialiste cherche également à dénicher des éditeurs de pointe apportant les meilleures protections. L’entreprise prévoit un chiffre d’affaires de plus de 3,8 milliards d’euros en 2022.

Pierre Monnier