BFM Business

5G: Londres s'inquiète finalement des réseaux de Huawei

Le logo de Huawei

Le logo de Huawei - AFP

Huawei fait peser de "nouveaux risques" sur la sécurité des réseaux de télécommunications du Royaume-Uni, selon un rapport publié jeudi par le comité de surveillance du centre d'évaluation de cybersécurité de Huawei (HCSEC), un organe piloté par le gouvernement britannique.

Le Royaume-Uni fait un pas en arrière sur le dossier Huawei. En décembre dernier, Londres incitait les opérateurs à ne pas s'équiper de ces matériels chinois. En février, un rapport des services de renseignement estimait que contrairement à ce qu'affirmait Washington, les risques d'espionnage qui pèsent sur Huawei sont gérables. Nouveau revirement ce jeudi 28 mars comme le dévoile Reuters dans un tweet.

Le comité de surveillance du centre d'évaluation de cybersécurité de Huawei (HCSEC), un organe dépendant du gouvernement britannique, estime qu'en fait, Huawei fait peser de "nouveaux risques" sur la sécurité des réseaux de télécommunications.

Pour ne pas créer de dissension avec les services de renseignements, le HCSEC dit avoir trouvé de nouveaux éléments problématiques "dans le processus d'ingénierie de Huawei, entraînant de nouveaux risques pour les réseaux de télécommunications britanniques".