BFM Immo

Une tour datant de la guerre froide vendue au prix fort

Un radar en Alaska

Un radar en Alaska - dr

Un agent immobilier souhaite aujourd'hui se séparer d'une tour radar potentiellement habitable vieille d'un demi-siècle. Il espère la vendre plus d'un million d'euros.

Il y a une dizaine d'années, Mike Paul a fait un paris risqué : investir dans un bien immobilier très atypique. Ce commercial proche de la retraite a fait l'acquisition en 2003 d'une tour radar utilisée pendant la guerre froide (1947-1991) par l'US Air Force pour surveiller le déplacement des bombardiers de l'Union soviétique. Une structure en béton que le professionnel voulait à l'époque exploiter, et pour laquelle il a déboursé la coquette somme de 125.000 dollars (112.000 euros).

Le complexe se trouve sur une ancienne base de l'armée de l'air américaine. Une propriété d'environ 3 hectares située à Blaine, une petite ville de l'État de Washington, à quelques kilomètres de la frontière avec le Canada.

Une maison à chaque étage

Mike Paul a eu l'idée d'y construire sur le toit un logement tout en verre au confort sommaire mais dotée d'une vue spectaculaire, ainsi qu'une maison sur chacun des cinq étages que compte le bâtiment de 60 mètres de long sur 60 mètres de large.

Des projets qui ne se sont néanmoins jamais concrétisés, "par manque de temps et surtout d'argent", raconte un journal local. Surtout, à bientôt 70 ans, l'agent immobilier estime qu'il est temps de vendre.

Reste que le septuagénaire semble un peu gourmand pour cette tour radar au charme bien caché. Il en demande pas moins de 1,5 million de dollars, soit 1,3 million d'euros. Les photos sont ici. Avis aux amateurs !

Les clients moins fortunés pourront toujours opter pour ce bunker de plus de 4.000 m² proposé à "seulement" 745.000 euros.

>> Vous souhaitez vendre votre bien immobilier ? Estimez-le gratuitement.

J. M.