BFM Immo

Une locataire voit une pelleteuse démolir par erreur un mur de son appartement

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - Pixabay

A Quimper, une pelleteuse démolissait une maison en ruine collée à un immeuble. Mais il semblerait que le mur mitoyen était plus fin que prévu.

Une erreur de jugement qui aurait pu mal finir. Jeudi 6 mai au matin, une habitante de Quimper voit les murs de son appartement trembler, raconte Le Télégramme. Dehors, une pelleteuse est en train de démolir une maison en ruine collée à l'immeuble où elle habite. Mais rapidement un premier trou apparait dans le mur mitoyen. Si le trou est petit, le second, lui, est bien plus grand.

Si cette locataire ne semble pas particulièrement perturbée par cette nouvelle lucarne dans son mur, l'ouvrier, lui, l'ai bien plus. Cet ouvrier d'entreprise de travaux public affirme qu'il maniait sa pelleteuse avec minutie. Il était en train de décrocher les tous derniers vestiges de la maison abandonnée.

Le trou rebouché provisoirement

Mais il semblerait que les travaux aient été fait à la va-vite autrefois. Le Télégramme précise que derrière la dernière rangée de parpaings, la cloison était extrêmement fine. Une simple couche de plâtre. "Un enduit sous doute appliqué autrefois pour reboucher une fenêtre. Sans plus d'épaisseur".

L'ouvrier ne s'est pas rendu compte de la finesse du mur à temps. Le trou s'est formé et évidemment s'est agrandi. L'ouvrier a immédiatement arrêté les travaux et s'est rendu dans l'appartement pour constater les dégâts. Le trou a été rebouché provisoirement, il le sera bientôt définitivement.

D. L.