BFM Immo

Un propriétaire déloge son locataire en attaquant sa maison à coups de pelleteuse

Photo de la maison éventrée

Photo de la maison éventrée - Polizei

En Allemagne, un propriétaire et un locataire avaient un différend. Le premier a tenté de régler le problème avec la manière forte.

Certains ne font pas le détail pour régler leurs problèmes. A Gerolstein, à côté de Trèves en Allemagne, un conflit courrait depuis plusieurs mois entre un propriétaire et un locataire, raconte Ouest-France. Excédé, le propriétaire a décidé, vendredi 29 janvier, de régler le problème à coups de pelleteuse. Des travaux d'excavation étaient en cours sur sa propriété. Il en a profité pour prendre le contrôle de la pelleteuse et démolir une partie de la maison lui appartenant.

Le locataire était présent dans la demeure au moment du drame. Heureusement, il s'en est sorti sain et sauf, et a rapidement appelé la police. Cette dernière a publié une photo montrant une partie de la maison éventrée. Sans toit, l'habitation est pour le moment inhabitable.

Que s'est-il passé entre le locataire et le propriétaire pour que les choses dégénèrent à ce point-là? Il semblerait que les habitants soient du côté du locataire dans ce conflit. Le maire du village voisin, Michelbach, Alfred Mertes , a précisé à une chaine de télévision locale que "le propriétaire a souvent embêté des gens par ici". Le propriétaire a acheté cette maison en juillet 2020, pourtant la police est déjà intervenue à plusieurs reprises. Le locataire et les voisins se seraient plaints du propriétaire.

"Une tentative de meurtre"

De son côté, le propriétaire se défend. Il explique avoir prévenu son locataire des travaux. Les fondations devaient être rénovées, sous peine sinon de voir la maison s'effondrer. Il affirme que le locataire ne devait pas se trouver là.

Une explication qui n'a pas convaincu Alfred Mertes qui ne comprend pas pourquoi le propriétaire n'a pas encore été arrêté. Selon lui, il s'agit tout bonnement d'une "tentative de meurtre et elle devrait être punie comme telle".

D. L.