BFM Immo

En cette rentrée, les arnaques et fausses annonces explosent pour les locations étudiantes

Attention aux arnaques immobilières pour les étudiants

Attention aux arnaques immobilières pour les étudiants - /

Le site PAP bloque tous les jours entre 40 et 50 annonces de location frauduleuses, contre une vingtaine par jour en temps normal à cette période de l'année.

Cette période de l'année est particulièrement dynamique sur le marché de la location. PAP traite en moyenne entre 800 et 1.000 nouvelles annonces de location. Mais forcément, avec cet afflux d'annonces, les tentatives d'arnaques sont en hausse.

Le spécialiste de la location entre particuliers précise qu'entre 200 et 300 nouvelles annonces font l’objet d’un contrôle approfondi par le pôle contrôle de PAP, parce qu’elles proviennent de propriétaires non identifiés chez PAP, conduisant à la demande de pièces justificatives telles qu’un titre de propriété. Parmi elles, entre 40 et 50 nouvelles annonces font l’objet d’un blocage par le service contrôle et ne sont jamais diffusées sur le site, soit plus du double de ce qui était constaté les années précédentes.

Ne jamais envoyer d'argent

Et les étudiants sont les premières cibles de ces arnaques. Ils sont particulièrement présents à cette période de l'année. Depuis un peu plus de deux mois, les étudiants représentent 39 % de l’ensemble des recherches de location sur PAP.fr, contre 30 % en juin et 18 % au mois de mai.

Le spécialiste précise qu'il existe deux grands types d'arnaques à la location. Soit les escrocs tentent d’obtenir de l'argent frauduleusement, soit ils essayent de récupérer les pièces d'un dossier de location pour monter de faux dossiers de crédits à la consommation. C'est pourquoi, il est préconisé de ne jamais envoyer d'argent et/ou les pièces de son dossier avant d'avoir visité le logement, et de ne jamais envoyer d'argent sur des comptes Western Union ou équivalents.

De son coté, PAP a mis en place des moyens pour lutter contre les arnaques. Cela passe par un contrôle via des algorithmes (notamment l'exclusion de personnes identifiées comme escrocs) et via un contrôle humain (relecture des annonces, vérification des informations personnelles, appel de tout nouvel annonceur...). Les locataires peuvent, de leur côté, signaler toute annonce qui leur parait suspecte. En cas d'arnaque avérée, PAP annule l'annonce immédiatement et "toutes les personnes qui ont répondu à l’annonce et dont on dispose des coordonnées, sont recontactées, idéalement par téléphone ou à défaut par mail".

https://twitter.com/DianeLacaze Diane Lacaze Journaliste BFM Éco