BFM Immo

Il faut de plus en plus d'apport personnel pour réussir à décrocher un crédit immobilier

Le dernier baromètre de l'Observatoire Crédit Logement / CSA montre qu'au troisième trimestre 2021, le taux d’apport personnel moyen était de près de 31% supérieur à son niveau du quatrième trimestre 2019.

Les taux de crédit immobilier sont toujours aussi bas. Dans son dernier baromètre publié ce mardi, l'Observatoire Crédit Logement / CSA constate que le taux moyen a reculé de 20 points de base entre juin 2020 et avril 2021, et reste stable depuis. "Ainsi, après s’être établi à 1,15% en décembre, il se maintient à 1,05% en septembre, au niveau le plus bas jamais constaté jusqu’alors". Dans le détail, en septembre, il ressort à 0,87% sur 15 ans, à 0,99% sur 20 ans et à 1,16% sur 25 ans.

La durée moyenne, elle, se maintient à un haut niveau. Elle est de 233 mois (19,4 ans) contre 230 mois au 2eme trimestre 2021. "La durée moyenne qui s’est accrue dès le début de l’été 2020 permet d’absorber les conséquences de la hausse des prix des logements qui se renforce au fil des mois et de contenir les taux d’effort sous le seuil des 35%", note l'Observatoire.

Remontée du taux d'apport

Malgré ces bonnes nouvelles, la mise en œuvre de la recommandation du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) de décembre 2019, puis la confirmation de ses orientations par la recommandation de décembre 2020 et sa transformation en normes juridiques contraignantes en septembre 2021, ont mis un terme à plusieurs années de recul des taux d’apport personnel. "Ce recul avait permis de dynamiser les marchés immobiliers, dont celui de l’ancien, comme aucun dispositif de soutien public n’avait permis de le faire par le passé", précise l'Observatoire.

Il déplore: "La remontée des taux d’apport constatée depuis plus d’une année pèse donc sur le dynamisme du marché des crédits et contrarie la réalisation des projets immobiliers nourris par de très nombreux ménages. Au troisième trimestre 2021, le taux d’apport personnel moyen était ainsi de près de 31% supérieur à son niveau du quatrième trimestre 2019, le point le plus bas observé jusqu’alors". Il rejoint ainsi progressivement les niveaux élevés constatés au milieu des années 2010.

Et cette tendance s'accélère. Le niveau d'apport personnel progresse de 12,4% sur les neuf premiers mois de l'année (par rapport à la même période de 2020), après déjà une hausse de 11,3% sur l'ensemble de l'année 2020 par rapport à 2019. Le taux d'apport personnel apparent sur l'ensemble du marché de l'ancien atteint ainsi 19,5% du prix au troisième trimestre 2021, contre 17,8% un an plus tôt. Sur le marché du neuf, le taux d'apport personnel moyen est un peu plus faible (17,4%) mais est également en progression (il était de 16,4% au troisième trimestre 2020).

https://twitter.com/DianeLacaze Diane Lacaze Journaliste BFM Éco