BFM Immo

Les groupes de travaux publics tablent sur une chute de 20% de leurs revenus

Les groupes de travaux publics pensent perdre 20% de leurs revenus cette année

Les groupes de travaux publics pensent perdre 20% de leurs revenus cette année - Guillaume Souvant - AFP

La Fédération nationale des travaux publics a réalisé une enquête auprès de ses adhérents. Ils estiment qu’ils leur faudra des mois pour retrouver une activité normale.

Les groupes de travaux publics pensent qu'ils mettront des mois à retrouver une activité normale à la suite de la crise du coronavirus, rapporte jeudi une enquête de leur fédération, tablant sur une chute de 20% de leurs revenus cette année.

"Seulement la moitié des entreprises considèrent qu'elles pourront retrouver leur niveau d'activité dans les prochains mois", selon un communiqué de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP) qui a réalisé une enquête auprès de ses adhérents. Comme les autres entreprises du bâtiment, les groupes de travaux publics ont été confrontés à l'arrêt de nombreux chantiers après l'entrée en vigueur mi-mars d'un strict confinement face au coronavirus.

Des niveaux encore loin de la normale

Désormais, avec la levée début mai de ce confinement, presque toutes les entreprises du secteur ont repris leur activité, selon cette enquête, mais à des niveaux encore loin de la normale. "Le chiffre d'affaires global enregistré pour le mois de mai ne représente que 68% de celui du mois de mai 2019", note la fédération. "Autrement dit, il manque quasiment un tiers d'activité par rapport à mai 2019."

Même d'ici à la fin août, les entreprises du secteur ne tablent en moyenne que sur une activité inférieure à 90% de son niveau normal. "Au total, les entreprises anticipent une baisse de leur chiffre d'affaires de 20% sur l'ensemble de 2020 par rapport à l'an dernier", conclut la FNTP, selon laquelle les groupes s'inquiètent d'abord d'une chute durable des appels d'offres par les acteurs publics.

Avec AFP

D. L.