BFM Business

Vers un coup d'arrêt des créations d'usines en France

Depuis 2018, le nombre de nouvelles usines étaient enfin supérieur à celles qui disparaissaient. Mais la crise liée au covid risque de stopper cette dynamique.

La France avait enfin réussi à inverser la tendance. Depuis deux ans, l'industrie était sortie de 15 années ininterrompues de fermetures d'usines avec 568 sites de production abandonnés au cours de la dernière décennie. Les régions Grand Est et Hauts-de-France ont perdu à elles-seules 40% de ces usines.

Mais depuis 2018, la dynamique s'était inversée avec à nouveau des créations nettes sur le territoire: 70 nouveaux sites par an, et même près d'une centaine si l'on ajoute les extensions de sites industriels, selon le décompte de L'Usine Nouvelle.

"Tendance négative"

Une statistique sur laquelle le gouvernement s'appuie régulièrement pour illustrer la compétitivité retrouvée du pays mais qui risque de se casser les dents sur le choc de la crise. "La tendance sera forcément négative cette année" reconnaît-on à Bercy "avec des secteurs qui subissent le choc de plein fouet".

Il y aura par exemple des restructurations dans l'aéronautique avec 30.000 à 60.000 emplois menacés d'après les calculs du Gifas. L'automobile pourrait elle aussi perdre jusqu'à 15% de ses emplois. Avec ces deux poids lourds de l'industrie en difficulté, le compteur des usines en France va donc très probablement repasser dans le rouge cette année.

Thomas Sasportas avec OC