× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
wiko 1.jpg
 

Née à Marseille en 2012, où elle emploie 200 personnes, la marque chinoise de smartphone, propriété de Tinno, lance une procédure de rupture conventionnelle collective. Elle affronte une concurrence chinoise qui s'est durcie en France avec l'arrivée en 2018 de Xiaomi et Oppo.

Votre opinion

Postez un commentaire