BFM Business

Rattraper le retard français en matière de lentilles de contact

[CONTENU PARTENAIRE] Si près de 75 % des Français de plus de 18 ans portent des lunettes, seulement 4 millions ont choisi de s’équiper de lentilles de contact. Certains segments, comme celui des enfants, restent sous exploités. Le point avec Anne Falcotet, Directeur Marketing Corporate Planning de Menicon SAS France, branche hexagonale du géant Menicon, premier fabricant japonais de lentilles de contact.

Les ¾ des Français portent des lunettes, mais seules 4 millions de personnes ont décidé de porter des lentilles. Comment expliquer ce décalage ?

On peut porter des lentilles à tous âges quel que soit son défaut visuel et différentes possibilités existent depuis la lentille à usage unique, en renouvellement toutes les deux semaines ou tous les mois, voire que l’on va garder un an. Pourtant, vous avez raison, peu de personnes décident de s’équiper. Et quand elles sont motivées, elles doivent passer par différentes étapes : être orienté vers un ophtalmologiste qui va pouvoir adapter les lentilles puis un opticien qui va donner les conseils nécessaires afin de pouvoir les porter dans les meilleures conditions. La complémentarité prescripteur – relais magasin est essentielle dans le parcours du porteur pour accompagner le futur porteur dans ses premiers pas.

Une partie de la population qui est sous-équipée en la matière est celle des enfants. Quel est l’état du marché dans le domaine ?

Le marché des lentilles pour enfants existe depuis longtemps mais est resté plutôt méconnu du monde médical. Or, aujourd’hui nous faisons face à une véritable épidémie au niveau mondial : je veux parler de la myopie. Dans ce contexte, le port de lentilles ne va pas seulement servir à corriger la vue. Il permet également de ralentir la progression de ce trouble de la vision, voire de stopper cette évolution. D’où l’importance d’équiper les enfants. Pour ce faire, il existe deux types de lentilles[1] . Les premières dites d’orthokératologie, rigides perméables et dotées d’une forme particulière, se portent la nuit et sont considérées comme les plus sûres pour les enfants. Tout le monde n’étant pas éligible à cette méthode, une alternative existe en lentilles souples multifocales à usage unique que les enfants portent dans la journée. Ces solutions en lentilles Menicon seront bientôt disponibles sur le marché français. Elles permettent d’aboutir à une réduction d’environ 50 % de la progression de la myopie.

Un autre segment de la population qui n’est peut-être pas assez développé est celui des 45 ans et plus, âge où la presbytie concerne à peu près tout le monde…

A cet âge, de nombreuses personnes portent déjà des lunettes. Or, il peut être avantageux, selon les situations, par exemple lorsque l’on fait du sport, l’on est en voyage de porter des lentilles multifocales. L’idée est donc bien d’être équipé de ces deux méthodes de correction visuelle et de les utiliser de manière alternative selon les circonstances. A ce côté pratique, on peut également ajouter un avantage esthétique. Vous pouvez ainsi changer de look au moment que vous considérez comme opportun, si vous le désirez. Le choix n’est donc plus entre lunettes et lentilles. Les deux deviennent complémentaires. C’est un message que pourraient davantage porter les opticiens aujourd’hui. D’autant que la vente de lentilles crée de la récurrence en boutique, puisque le client est amené à revenir régulièrement, contrairement à l’achat d’une paire de lunettes.

Menicon est le premier producteur japonais de lentilles. Quelle est votre philosophie de l’innovation ?

Il y a 70 ans cette année, au Japon, c’est un opticien qui a fondé Menicon en donnant toute son importance à la R&D. Au cœur de sa philosophie de l’innovation, il a placé le principe suivant : « la sécurité avant tout ». Dans ses différents centres de production, la société fabrique à la fois ses matériaux, ses géométries, ses machines, tandis que nous distribuons nos produits. C’est assez rare pour être souligné. Créativité, originalité sont des maîtres-mots et nous nous maintenons à la pointe de l’innovation technologique comme cela est le cas avec des blisters ultraminces avec la technologie SMART TOUCH qui évite de poser la lentille à l’envers et de toucher avec le doigt la face en contact avec l’œil. La sécurité est ainsi intégrée dans le produit.

Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO. La rédaction de BFMBUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu

en partenariat avec SCRIBEO