BFM Business
JMLECO

La cybersécurité au cœur des préoccupations des entreprises

[CONTENU PARTENAIRE] Du phishing aux ransomwares, les attaques informatiques n’ont cessé de se multiplier dans le contexte de la crise sanitaire. Ces cyberattaques touchent autant les particuliers que les entreprises et les administrations qui se doivent de se protéger. Comment ? Les réponses de Brandy Mputu, fondateur et PDG d’Upfront Technologies.

La transformation numérique des entreprises souligne l’importance des questions liées à la cybersécurité. Les entreprises en ont-elles conscience ?

C’est incontestable. La prise de conscience est réelle. D’autant que la période COVID a vu les attaques informatiques se multiplier, avec une explosion du vol de données. On l’a encore vu récemment avec 8,2 millions de mots de passe compromis. En conséquence, toutes les typologies d’entreprise, du grand groupe à la PME sont aujourd’hui alertées. C’est là que nous intervenons en tant qu’expert en cybersécurité, titulaire de la certification PASSI (Prestataires d'audit de la sécurité des systèmes d'information) de l’ANSSI. Nous avons également noué un partenariat avec la société Cisco auprès de laquelle nos ingénieurs vont se former afin de recevoir plusieurs certifications concernant leurs produits.

Le domaine de la cybersécurité nécessite une veille constante. Comment est-elle organisée au sein de votre entreprise ?

Ce domaine comporte plusieurs aspects. Il concerne d’abord nos ingénieurs, chez Upfront Technologies, qui s’entraînent quotidiennement sur différentes typologies d’attaques. En effet, pour bien se défendre, il faut savoir attaquer. Ces attaques nous permettent de repérer les failles des systèmes et de comprendre comment parvenir à les contrer. Nous avons également une veille placée sous la responsabilité de notre service marketing qui, tous les jours, se tient au courant du développement de l’actualité en la matière.

Ces simulations d’attaques sont également organisées en partenariat avec vos clients pour repérer les points faibles de leurs systèmes ?

En tout premier lieu, nous menons, chez nos clients, un audit organisationnel et technique pour mesurer la conformité de leur système aux normes actuelles. Puis, dans un deuxième temps, nous réalisons des tests de pénétration pour évaluer la robustesse de leur infrastructure SI. Ces derniers vont faire l’objet d’un rapport qui va présenter nos conclusions, mais également, de manière systématique, nos préconisations pour une remise à niveau, notamment sur la partie logiciels, cible privilégiée des hackers.

Votre entreprise a ouvert une filiale au Congo. C’est une première étape vers un développement plus conséquent sur le continent africain ?

C’est effectivement un point d’entrée qui va nous permettre d’enclencher notre développement sur ce continent. D’origine africaine moi-même, j’ai toujours eu pour objectif d’implanter mon entreprise en Afrique, zone qui regorge d’opportunités et qui entame aujourd’hui sa transition numérique. Nous avons ouvert notre filiale congolaise en juillet 2020. Sur place, nous travaillons avec le gouvernement congolais, ainsi qu’avec la présidence afin de protéger leurs systèmes. Nous sommes d’ailleurs devenus la première société congolaise dans le domaine de la cybersécurité. Depuis cette ouverture, nous nous sommes également implantés au Nigeria. Nous sommes actuellement en phase de finalisation de partenariats avec 5 acteurs locaux afin d’ajouter à leur offre la partie cybersécurité.

Et concernant plus généralement vos ambitions à l’international ?

Nous étudions attentivement les opportunités qui peuvent se présenter sur le continent américain, notamment aux Etats-Unis.

Ce contenu a été réalisé avec SCRIBEO. La rédaction de BFMBUSINESS n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

en partenariat avec SCRIBEO