BFM Business

Redynamisation des centres-villes : une réelle opportunité pour les agences spécialisées dans l’immobilier résidentiel

-

- - -

La redynamisation des centres-villes est devenue une grande cause nationale avec plusieurs projets de loi pour tenter d’endiguer le phénomène de leur désertification. Cette dynamique des centres-villes pourrait notamment profiter aux agences immobilières spécialisées dans l’immobilier résidentiel.

Le commerce est au coeur de toutes les préoccupations lorsqu’il s’agit de stimuler les centres-villes français. Depuis un certain nombre d’années, les commerces de proximité situés en cœur de ville souffrent de la concurrence exercée par les grandes zones commerciales situées en périphérie des villes. En plus de la concurrence exercée par le commerce en ligne, ces centres commerciaux ont sérieusement bousculé les petites enseignes. La France a recensé un grand nombre de faillites et les petits commerçants n’osent plus s’installer en centre-ville. Or, le manque de commerces et d’emplois provoque un désintéressement des logements à la vente, ce qui nuit à l’immobilier résidentiel. Très logiquement, les particuliers ne souhaitent pas s’installer dans des quartiers sans commerces et sans emplois. C’est notamment pour stimuler la création de commerces que le gouvernement a souhaité mettre en place son plan « Action cœur de ville ». Ce plan vise à redonner de l’attractivité et du dynamisme à 222 villes moyennes françaises en allouant une enveloppe de 5 milliards d’euros sur cinq ans.

Les acteurs de l’immobilier sont bien conscients de cette nécessité à redynamiser les centres-villes et ils n’hésitent pas à faire des propositions. À titre d’exemple, quelque 90 adhérents de la FNAIM se sont réunis à Saint-Malo le 10 avril 2017 pour avancer des propositions afin de développer le nombre d’actifs commerciaux en centre-ville. La FNAIM a notamment proposé la création d’un bail commercial solidaire dans les quartiers et les communes dont le taux de vacance dépasse les 10%. Le but serait d’aider les commerçants à survivre et à faciliter de nouvelles implantations dans ces zones.

La prise de conscience semble être générale puisqu’en juin 2018, le Sénat s’est également saisi de la question en adoptant, en première lecture, la proposition de loi portant Pacte national de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. Objectif de ce pacte national : en revitaliser 700 aujourd'hui délaissés par la population. Les sénateurs souhaitent notamment s’appuyer sur la fiscalité afin de convaincre les habitants et commerçants de revenir s’y installer. Parmi les mesures adoptées par le Sénat, la construction et la réhabilitation de logement dans les périmètres OSER - opérations de sauvegarde économique et de redynamisation -, le fait de porter à 75 % la réduction d'impôt sur le revenu pour la mise à disposition à titre gratuit de locaux au profit d'associations ou encore la création d’un crédit d'impôt sur le revenu au titre des dépenses effectuées pour la rénovation d'un logement ancien dans les périmètres concernés. Ces mesures fiscales - si elles étaient adoptées par l’Assemblée Nationale - contribueraient certainement à faire revenir les particuliers dans les centres-villes.

Dans ce contexte, une agence immobilière spécialisée dans le résidentiel a une réelle opportunité de développer l’activité des locaux professionnels et de devenir sur son territoire un référent auprès des élus locaux et instances en charge de booster les centres villes. Vendre ou louer des locaux professionnels sur son territoire et avec la même équipe commerciale ne nécessite pas de compétences particulières au sein de l’agence.C’est aussi un moyen de se différencier de la concurrence et de capter des mandats de vente auprès des propriétaires qui détiennent à la fois des biens professionnels et résidentiels.
Enfin, avec un rendement bien supérieur à l’immobilier résidentiel, l’immobilier professionnel séduit de plus en plus les particuliers et les investisseurs.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFM Business

Contenu rédigé par notre partenaire CessionPME