BFM Business

Budget d’entreprise : les points à considérer pour équilibrer sa trésorerie

-

- - -

La trésorerie d’une entreprise constitue toutes les sommes disponibles pour assurer l’activité de la société sans mettre en péril sa situation financière. Pour bien gérer ses finances, le chef d’entreprise doit parfaitement connaître son besoin en fonds de roulement et négocier au mieux ses échéances de paiement avec les fournisseurs pour ne pas se retrouver dans une situation délicate.

Si l’on devait prendre une image, on pourrait considérer que la trésorerie correspond au liquide présent dans le portefeuille d’un particulier. Les particuliers n’insèrent pas toutes leurs ressources dans leur portefeuille, ce serait inutile et dangereux. Le liquide présent dans le portefeuille vise à assurer les dépenses quotidiennes - essence, restaurant, courses, soins, etc. - du particulier sans pour autant mettre en péril sa situation financière. Les ressources pour une entreprise revêtent le même rôle : assurer l’activité quotidienne de la société et garantir une bonne circulation des entrées et des sorties comptables. Pour bien l’équilibrer, le dirigeant doit parfaitement connaître ses besoins en fonds de roulement et anticiper au mieux ses charges.

Le calcul du Besoin en Fonds de Roulement - BFR - est nécessaire pour piloter et anticiper toutes les difficultés de trésorerie que pourrait rencontrer une société, notamment une société qui gère des marchandises. Le BFR permet notamment d’avoir une vision claire et détaillée sur les différences échéances de règlement entre les encaissements des clients et les paiements faits aux fournisseurs. Pour calculer le BFR, il suffit de soustraire le passif circulant à l’actif circulant, c’est-à-dire l’actif et le passif de l’entreprise à un instant t. L’intérêt de ce calcul est de dire si les entrées permettent de couvrir les sorties. Un BFR positif est symptomatique d’un besoin en financement, la société devra donc consolider ses ressources. Au contraire, un BFR négatif indique qu’elle règle ses fournisseurs après avoir été payée par ses clients, ce qui est une bonne chose.

Autre point important pour bien gérer sa trésorerie : connaître parfaitement les échéances de paiement avec ses fournisseurs. Dans l’idéal, le chef d’entreprise doit négocier et étaler au mieux ses dépenses fournisseurs pour assurer des ponctions financières régulières et faciles à anticiper. Une bonne visibilité sur toutes les charges de l’entreprise, qu’elles soient fixes ou variables permet d’ajuster au mieux ses liquidités tout le long de l’année. Il est inutile de mobiliser de grandes ressources pour de très faibles charges. Ces excès de ressources sont autant de liquidités disponibles pour se développer ou investir afin de stimuler la croissance de la société. En cas d’endettement, elle ne doit pas hésiter à renégocier le rééchelonnement de ses dettes dans son intérêt et selon ses besoins.

De même, il est conseillé de négocier des délais d’encaissement très courts auprès des clients afin de diminuer ses créances clients et son actif circulant. La règle est simple : plus vite les clients paient, mieux c’est pour votre affaire. Avec des paiements réguliers et immédiats, l’entreprise peut planifier ses dépenses de façon sereine.

Cet article n'a pas été rédigé par les journalistes de BFM Business

Contenu rédigé par notre partenaire CessionPME