BFM Patrimoine

Visa contraint de baisser ses commissions sur les cartes bancaires

Les cartes de crédit et de débit de Visa représentent 41 % environ de la totalité des cartes de paiement émises dans l'union européenne.

Les cartes de crédit et de débit de Visa représentent 41 % environ de la totalité des cartes de paiement émises dans l'union européenne. - -

Bruxelles a décidé, le 26 février, d'obliger Visa Europe à baisser de plus de 40% les prélèvements sur les transactions transfrontalières par carte bancaire. Une initiative destinée à favoriser la concurrence et qui aura des conséquences positives pour les consommateurs.

Les engagements pris par Visa Europe de réduire ses commissions sur les transactions par cartes bancaires ne suffisent pas à Bruxelles. Dans un communiqué publié le 26 février, la Commission européenne annonce rendre juridiquement contraignant les tarifs proposés par le groupement bancaire en mai 2013.

Ceux-ci consistent notamment à plafonner à 0,3% les commissions transfrontalières sur les opérations par carte bancaire. Ce qui représente de 40 à 60 % de réduction sur la somme versée par la banque d’un commerçant à celle d’un acheteur résidant tous deux dans des pays de l'UE.

Une excellente nouvelle pour les consommateurs, se félicite Joaquim Almunia, le commissaire en charge de la concurrence", les commissions payées par les détaillants se répercutant sur leurs factures."

Bruxelles estime que ces frais fixés par les banques, pour lesquels les détaillants et les consommateurs ne disposent d'aucun moyen de les influencer en faisant jouer la concurrence, constituent une entrave au marché unique.

Les commissions internationales dans le viseur de Bruxelles

Or actuellement, les cartes de crédit et de débit de Visa représentent 41 % environ de la totalité des cartes de paiement émises dans l'Union européenne. Visa est à la tête du plus grand réseau de commerçants acceptant ses cartes de paiement, qui s'élève à plus de 5 millions.

Mais Visa n'est pas le seul dans le collimateur de la Commission européenne. Bruxelles avait déjà condamné le groupement de cartes bancaires Mastercard dans le dossier des frais interbancaires, et sa décision avait été confirmée par un arrêt de la justice européenne.

Une procédure est également en cours pour Mastercard et Visa Inc sur les commissions interbancaires internationales, quand par exemple un touriste américain utilise sa carte Visa lors de vacances en Europe.

C.C.