BFM Patrimoine

Solvay cède son activité américaine Eco Services à CCMP Capital

BFM Patrimoine
Bruxelles, le 31 juillet 2014 --- Solvay annonce la signature d'un accord définitif portant sur la cession de son activité de régénération et de production d'acide sulfurique Eco Services à une filiale de CCMP Capital Advisory, LLC.  « L

Bruxelles, le 31 juillet 2014 --- Solvay annonce la signature d'un accord définitif portant sur la cession de son activité de régénération et de production d'acide sulfurique Eco Services à une filiale de CCMP Capital Advisory, LLC.

« La cession d'Eco Services est une nouvelle étape dans la transformation de Solvay en un groupe à plus forte croissance, avec un retour sur investissement plus élevé. Eco Services est leader sur son marché et génère un flux de trésorerie stable, mais cette activité n'est plus en ligne avec l'ambition stratégique de Solvay. CCMP Capital s'engage à travailler avec l'équipe de management pour faire les investissements nécessaires au développement de cette activité sur le long terme », commente Jean-Pierre Clamadieu, Président du comité exécutif de Solvay.

Les termes de la transaction reposent sur une valeur d'entreprise de 890 millions de dollars (660 millions d'euros), qui représente un multiple supérieur à 8,0 fois l'EBITDA ajusté des douze derniers mois s'arrêtant au 30 juin 2014.

CCMP est spécialisé dans les rachats et les augmentations de capital de l'ordre de 100 à 500 millions de dollars en Amérique du Nord et en Europe. La stratégie de CCMP consiste à augmenter la valeur de son portefeuille d'entreprises grâce à une approche active de transformation opérationnelle. Avec des bureaux à New York, Houston et Londres, CCMP investit dans quatre principaux secteurs : la grande distribution, l'industrie, la santé et l'énergie.

Solvay a annoncé en février dernier qu'il explorait des options stratégiques pour Eco Services. La transaction, soumise aux conditions de clôture habituelles, devrait être finalisée au quatrième trimestre de cette année.

suivez-nous sur twitter @SolvayGroup

Solvay Eco Services est le leader américain de la régénération de l'acide sulfurique pour les raffineries de pétrole. Il produit également de l'acide sulfurique vierge utilisé dans diverses applications telles que l'extraction minière, le traitement de l'eau ainsi que de nombreux procédés chimiques industriels. Grâce à ses six sites de production répartis sur le territoire américain, Eco Services fournit les plus grandes raffineries de la côte Ouest, du Middle West, du Golfe du Mexique et du Canada. Eco Services, dont le siège social est basé à Cranbury (New Jersey), a réalisé un chiffre d'affaires de 228 millions d'euros en 2013 et emploie plus de 500 personnes.

Groupe chimique international, Solvay accompagne l'industrie dans la recherche et la mise en oeuvre de solutions toujours plus responsables et créatrices de valeur. Il réalise 90 % de son chiffre d'affaires dans des activités où il figure parmi les trois premiers groupes mondiaux. Ses produits servent de nombreux marchés, l'énergie et l'environnement, l'automobile et l'aéronautique, l'électricité et l'électronique, afin d'améliorer la performance des clients et la qualité de vie des consommateurs. Le Groupe, dont le siège se trouve à Bruxelles, emploie environ 29 400 personnes dans 56 pays et a réalisé un chiffre d'affaires de 9,9 milliards d'euros en 2013. Solvay SA (SOLB.BE) est coté à la Bourse NYSE Euronext de Bruxelles et de Paris (Bloomberg: SOLB.BB - Reuters: SOLBt.BR).

Lamia Narcisse
Media Relations
+33 1 53 56 59 62
Caroline Jacobs
Media Relations
+32 2 264 1530
Maria Alcon
Investor Relations
+32 2 264 1984
Geoffroy Raskin
Investor Relations
+32 2 264 1540
Edward Mackay
Investor Relations
+32 2 264 3687

Copyright GlobeNewswire

Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien :

http://hugin.info/133981/R/1844193/642246.pdf

Information réglementaire

Ce communiqué de presse est diffusé par NASDAQ OMX Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1844193]

Pour visualiser ce communiqué en PDF

Thomson Reuters ONE