BFM Patrimoine

Sanofi renonce à développer un traitement du cancer; dépréciation de 219 millions d'euros

BFM Patrimoine
PARIS (Dow Jones)--Le laboratoire pharmaceutique Sanofi (SAN.FR) a annoncé lundi qu'il renonçait à développer son traitement du cancer iniparib, qui n'a pas atteint les objectifs fixés dans le cadre d'une étude de phase 3. En conséquence, le g

PARIS (Dow Jones)--Le laboratoire pharmaceutique Sanofi (SAN.FR) a annoncé lundi qu'il renonçait à développer son traitement du cancer iniparib, qui n'a pas atteint les objectifs fixés dans le cadre d'une étude de phase 3. En conséquence, le groupe a indiqué qu'il passerait une charge de 219 millions d'euros sur son résultat net du premier semestre pour refléter les dépréciations d'actifs correspondants.

Cette charge comptable n'aura toutefois aucun impact sur le "résultat net des activités", a précisé Sanofi dans un communiqué.

"Chez les patients atteints d'un cancer épidermoïde du poumon non à petites cellules nouvellement diagnostiqué, traités par iniparib et chimiothérapie, il n'a pas été démontré d'amélioration statistiquement significative de la survie globale, par rapport aux patients traités par chimiothérapie seulement", a déclaré Sanofi.

Par ailleurs, les premiers résultats d'une étude de phase 2 menée sur la même molécule dans le traitement du cancer des ovaires "ne justifient pas la poursuite du développement de l'iniparib pour cette population de patientes", a ajouté le groupe.

Parallèlement, Sanofi a indiqué qu'il renonçait au développement de son anticoagulant Otamixaban, dont les résultats d'une étude de phase 3 se sont également révélés décevants.

-Thomas Varela, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 72; thomas.varela@dowjones.com

(END) Dow Jones Newswires

June 03, 2013 02:13 ET (06:13 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-