BFM Patrimoine

Sanofi: les autorités chinoises ont mené une perquisition le 29 juillet

BFM Patrimoine
SINGAPOUR (Dow Jones)--L'administration chinoise de l'Industrie et du Commerce s'est rendue cette semaine dans les locaux du groupe pharmaceutique Sanofi (SAN.FR) en Chine et a emporté des documents, a indiqué le directeur général du groupe, Chri

SINGAPOUR (Dow Jones)--L'administration chinoise de l'Industrie et du Commerce s'est rendue cette semaine dans les locaux du groupe pharmaceutique Sanofi (SAN.FR) en Chine et a emporté des documents, a indiqué le directeur général du groupe, Christopher Viehbacher.

Invoquant des "raisons juridiques", le dirigeant n'a pas voulu préciser quelles sortes de documents avaient été confisqués au bureau régional du groupe à Shenyang, qui a fait l'objet d'une perquisition le 29 juillet. Il a indiqué que les motifs de cette visite étaient imprécis.

Le ministère chinois de la Sécurité publique a déjà ouvert une enquête retentissante sur le laboratoire pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK.LN), soupçonné de faits de corruption de médecins, d'hôpitaux et de fonctionnaires chinois. Les autorités de Shanghai ont également interrogé trois employés chinois du britannique AstraZeneca (AZN.LN), et l'un d'entre eux est toujours en garde à vue, a indiqué jeudi le groupe pharmaceutique.

"Nous ne savons pas vraiment pourquoi [cette perquisition a eu lieu] et des documents ont bien été emportés", a expliqué Christopher Viehbacher lors d'un entretien téléphonique portant sur les résultats du groupe au deuxième trimestre. Le siège du groupe à Shanghai n'a pas été concerné. "Nous surveillons cette situation de très près. Je ne pense pas que nous puissions en tirer des conclusions".

-Jeanne Whalen, The Wall Street Journal

(Version française Emilie Palvadeau)

(END) Dow Jones Newswires

August 01, 2013 09:20 ET (13:20 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-