BFM Patrimoine

Sanofi abaisse ses objectifs pour 2013 après le recul de ses résultats au 3ème trimestre

BFM Patrimoine
Résultats de Sanofi (SAN.FR) - Troisième trimestre : - Sanofi prévoit un BNPA en baisse de 10% en 2013, alors qu'un repli de 7% à 10% était attendu auparavant. - Résultat net des activités en baisse de 18,7% à 1,8 milliard d'euros au T3 - Le

Résultats de Sanofi (SAN.FR) - Troisième trimestre :

- Sanofi prévoit un BNPA en baisse de 10% en 2013, alors qu'un repli de 7% à 10% était attendu auparavant.

- Résultat net des activités en baisse de 18,7% à 1,8 milliard d'euros au T3

- Le chifre d'affaires a reculé de 6,7% à 8,4 milliards d'euros au T3

- Les ventes en Chine ont progressé de 5%

- Impact négatif des effets de change de 662 millions d'euros au T3

L'ESSENTIEL:

PARIS (Dow Jones)--Le groupe pharmaceutique Sanofi (SAN.FR) a de nouveau abaissé ses prévisions pour 2013, après avoir fait état mercredi d'une forte diminution de son résultat net des activités au troisième trimestre, en raison du ralentissement de la croissance dans les pays émergents et d'un effet de change défavorable.

Le groupe s'attend désormais à un repli de 10% à taux de change constants de son bénéfice net par action (BNPA) des activités pour l'exercice en cours, contre une précédente prévision d'un recul de 7% à 10%. En août, Sanofi avait déjà dû réviser en baisse ses objectifs pour 2013, après un deuxième trimestre qualifié de "difficile".

Entre juillet et septembre, le bénéfice net des activités - qui correspond au résultat net hors impact des cessions et acquisitions - a reculé à 1,789 milliard d'euros, en baisse de 18,7% en données publiées et de 8,9% à taux de change constants. Les analystes s'attendaient à un montant de 1,84 milliard d'euros.

Le résultat net part du groupe a pour sa part chuté de 21,2% à 1,213 milliard d'euros.

Les variations des taux de change ont affecté à hauteur de 662 millions d'euros l'activité du groupe au troisième trimestre. Sanofi met en avant la dépréciation du yen japonais, du dollar américain, du real brésilien, du dollar australien, du rand sud-africain et du rouble russe par rapport à l'euro.

Le chiffre d'affaires du groupe a ainsi reculé de 6,7% en données publiés, à 8,432 milliards d'euros, mais a crû de 0,6% à taux de change constants, "la première progression depuis cinq trimestres", a souligné Sanofi dans un communiqué.

La forte progression des ventes du traitement contre le diabète Lantus (+13,8% en données publiées) n'a pas suffi à compenser le repli de l'activité de vaccins (-12,2%), affectée par les limitations d'approvisionnement du Pentacel et de l'Adacel aux Etats-Unis.

Le groupe souffre aussi toujours du ralentissement de la croissance du marché pharmaceutique chinois et d'une activité faible au Brésil.

En Chine, les ventes de Sanofi ont progressé de 5% à 351 millions d'euros, alors que le groupe fait l'objet d'une enquête des autorités locales pour des faits présumés de corruption.

Au Brésil, où une nouvelle équipe dirigeante a été récemment mise en place, le chiffre d'affaires a chuté de 17,4% à 269 millions d'euros en raison de la baisse des ventes de génériques.

LE COMMENTAIRE DE L'ENTREPRISE:

"Ce troisième trimestre marque un point d'inflexion pour Sanofi dans la mesure où l'impact de la perte d'exclusivité de plusieurs grands produits historiques s'est terminé en août. Nous avons donc renoué avec la croissance des ventes en septembre", a déclaré Christopher A. Viehbacher, le directeur général de Sanofi, cité dans le communiqué du groupe.

"Nos plateformes de croissance ont progressé de 5,5% au troisième trimestre malgré la pénurie jusqu'à mi-octobre aux Etats-Unis de vaccins contenant un composant contre la coqueluche, le ralentissement du marché en Chine et la reprise en cours de l'activité génériques au Brésil. Ces plateformes de croissance représentent désormais 75% de notre chiffre d'affaires global. Nous continuons à réaliser des progrès significatifs en R&D avec l'approbation récente d'Aubagio et de Lemtrada en Europe, de Nasacort Allergy 24HR, un produit délivré sans ordonnance, ainsi que NexGard aux Etats-Unis. Nous avons également annoncé des résultats positifs de la première étude de Phase III avec l'alirocumab et d'une étude majeure avec Fluzone High-Dose", a ajouté le dirigeant.

LE CONTEXTE:

Sanofi a été touché de plein fouet ces dernières années par la perte de brevets sur plusieurs de ses médicaments "blockbusters" (qui génèrent plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires annuel), alors que le groupe pharmaceutique peine dans le même temps à lancer de nouveaux produits.

Depuis son arrivée à la tête de la société en 2009, Chris Viehbacher s'est engagé à restaurer la croissance en développant les activités du groupe sur de nouveaux marchés, tels que la santé grand public et la santé animale, et en procédant à des acquisitions, comme le rachat en 2011 de la société de biotechnologies Genzyme.

Le groupe a également procédé à des restructurations, notamment en France. Il a annoncé en juillet un plan prévoyant la suppression de 207 emplois, sur un effectif de 5.000 salariés, dans les activités de recherche et développement. La société emploie au total 28.000 personnes en France.

Sanofi doit désormais prouver sa capacité à faire fructifier sa nouvelle stratégie et à renouer avec la croissance.

Les investisseurs attendent également un éventuel rachat par Sanofi de la participation de 8,9% que détient L'Oréal (ORE.FR) à son capital, valorisée à 8,5 milliards d'euros.

L'occasion d'un rachat pourrait se présenter en 2014, au moment de l'expiration du pacte d'actionnaire entre L'Oréal et le groupe suisse Nestlé (NESN.VX). Le groupe de cosmétiques pourrait être amené à racheter la participation de 29,3% que détient Nestlé à son capital et à céder dans le même temps sa participation dans Sanofi.

-Blandine Hénault et Noémie Bisserbe, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 53; blandine.henault@dowjones.com

COMMUNIQUES FINANCIERS DE SANOFI :

http://www.sanofi.com/investisseurs/investisseurs.aspx

(END) Dow Jones Newswires

October 30, 2013 03:13 ET (07:13 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-