BFM Patrimoine

REPETE: Carrefour va racheter 127 centres commerciaux à Klépierre pour créer une filiale dédiée

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Carrefour (CA.FR) a annoncé lundi son intention de racheter 127 centres commerciaux à la foncière Klépierre (LI.FR) pour une valeur de 2 milliards d'euros, afin de créer une filiale gérant 172 galeries commerciales attenantes

PARIS (Dow Jones)--Carrefour (CA.FR) a annoncé lundi son intention de racheter 127 centres commerciaux à la foncière Klépierre (LI.FR) pour une valeur de 2 milliards d'euros, afin de créer une filiale gérant 172 galeries commerciales attenantes à ses hypermarchés en Europe. Le distributeur souhaite ainsi mieux contrôler et soutenir le développement de ces centres commerciaux.

"Carrefour souhaite, par ce projet de création d'une société, rétablir un écosystème intégrant l'ensemble de chaque site commercial, au bénéfice de ses clients", a indiqué le groupe de distribution dans un communiqué. "Son succès repose notamment sur la rénovation, la modernisation et l'extension coordonnées de ses sites."

Carrefour détiendra 42% de cette nouvelle filiale, qui disposera de 800.000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un patrimoine total estimé à 2,7 milliards d'euros. Le solde du capital de cette nouvelle foncière sera détenu par des investisseurs institutionnels, a indiqué Carrefour dans un communiqué.

Pour créer cette filiale, Carrefour va racheter 127 galeries marchandes en France, Italie et Espagne à la foncière Klépierre pour une valeur de 2 milliards d'euros. Situés en France, les 45 autres centres commerciaux de la nouvelle entreprise seront apportés par le groupe de distribution.

L'opération devrait générer un produit net part du groupe de 1,54 milliard d'euros pour Klépierre et avoir un impact de 0,7 euro par action sur son actif net réévalué, a indiqué le propriétaire de centres commerciaux dans un communiqué séparé. Le produit de l'opération sera d'abord alloué au remboursement de la dette, a précisé Klépierre.

"Au final, Klépierre s'attend à ce que son cash-flow courant ne soit pas inférieur à 2 euros par action pour l'exercice 2014, sous réserve que cette transaction soit réalisée conformément aux dispositions envisagées", a également indiqué Klépierre.

Klépierre n'envisage pas de modifier sa politique de distribution de dividendes en cas de réalisation de ce projet de cession, qui pourrait être finalisé au cours du deuxième trimestre 2014, a souligné le groupe dans son communiqué.

-Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires; +33 (0)1 40 17 17 71; ambroise.ecorcheville@wsj.com

(END) Dow Jones Newswires

December 16, 2013 03:58 ET (08:58 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-