BFM Patrimoine

Quatre mois après ses débuts à Wall Street, Snap est déjà au plus bas

Snap a clôturé la séance de lundi à 16,99 dollars, soit un centime de moins que son prix d'introduction

Snap a clôturé la séance de lundi à 16,99 dollars, soit un centime de moins que son prix d'introduction - Lionel Bonaventure-AFP

En l'espace d'un peu plus de quatre mois, l'action Snap est déjà tombée en-dessous de son niveau d'introduction en Bourse. Ce qui ne fait pas les affaires des deux fondateurs, Bobby Murphy et Evan Spiegel, dont la fortune a reculé de près de 35%.

Pour la première fois depuis son introduction en Bourse en mars dernier, le titre Snap, maison-mère de l'application Snapchat, a clôturé en-dessous des 17 dollars, à 16,99 dollars (voir graphique ci-dessous). Un seuil hautement symbolique puisque la société de Venice Beach s'était introduite à ce prix-là quatre mois plus tôt. Après avoir pourtant connu des débuts rêvés à Wall Street, avec une action en hausse de plus de 40% lors de la première séance, Snap connaît depuis quelques turbulences. Chahutée par Instagram, qui revendique déjà 200 millions d'utilisateurs journaliers pour sa fonction "stories" lancée durant l'été 2016, l'application au fantôme peine à rassurer les investisseurs.

Malgré une croissance de 286% au premier trimestre, le chiffre d'affaires est ressorti en-deçà des attentes des analystes (149,6 millions de dollars, contre 158 millions de dollars attendus) tandis que ses pertes d'exploitation ont été doublées en seulement un an, passant de 93,2 millions à 188,2 millions de dollars. Si Snap a récemment indiqué que le nombre de ses usagers quotidiens avait grimpé de 36% sur un an à 166 millions à la fin du premier trimestre, cela ne représente dans l'absolu "qu'une" hausse de 5% par rapport au trimestre précédent.

-
- © Google

La fortune d'Evan Spiegel a chuté de 2 milliards

Avec 3,4 milliards de dollars levés, Snap avait pourtant suscité l'enthousiasme des marchés, réussissant au passage la plus importante opération financière à Wall Street dans le domaine de la tech depuis plus de deux ans et l'introduction record en septembre 2014 d'Alibaba.

En tout cas, les malheurs de Snap à Wall Street ne font également pas les affaires des deux fondateurs, Bobby Murphy et Evan Spiegel. En l'espace d'un peu plus de quatre mois, les deux jeunes milliardaires, respectivement 28 et 27 ans, ont vu leur fortune fondre de 2 milliards de dollars chacun à 3,8 milliards de dollars.

Sami Bouzid