BFM Patrimoine

Publicis Groupe : Résultats du 1er semestre 2014

BFM Patrimoine
COMMUNIQUE DE PRESSE 22 juillet 2014   PUBLICIS GROUPE Résultats du 1er semestre 2014   1er semestre 2014 (Millions EUR)       H1 2014/ H12013* Revenue 3,358 +0.2% (Impact des va

COMMUNIQUE DE PRESSE
22 juillet 2014

PUBLICIS GROUPE
Résultats du 1er semestre 2014

1er semestre 2014
(Millions EUR)

H1 2014/ H12013*
Revenue
3,358
+0.2%
(Impact des variations de change : -148 MEUR)

A taux de change constant

+4.8%
Croissance organique

+1.8%
Marge opérationnelle
435
-5.4%
Taux de marge opérationnelle
13.0%

Résultat net, part du groupe
260
-16.9%
BNPA courant dilué (euros)**
1.31
-7.7%

* Retraité conformément à la norme IFRIC 21
**Après élimination des pertes de valeur, de l'amortissement des incorporels liés aux acquisitions, des principales plus (moins)-values de cession et de la réévaluation des earn-out


2ème trimestre 2014
(Millions EUR)


T2 2014/ T2 2013
Revenu publié
1,761
-1.5%
(Impact des variations de change : -81 MEUR)

A taux de change constant

+3.1%
Croissance organique

+0.5%

Maurice Lévy, Président du Directoire de Publicis Groupe déclare :

« Le premier semestre a subi le choc des effets de change défavorables impactant le revenu de 148 millions d'euros. A taux de change constant, la hausse du revenu pour les six premiers mois de l'année aurait été proche de 5%.
Comme nous l'avions prévu depuis l'automne dernier, le deuxième trimestre marque le pas. Il faut toutefois souligner que la faiblesse est plus forte qu'attendu du fait du retard de croissance en Europe et dans les économies émergentes et surtout de décalages ou d'annulations de campagnes de certains clients. Notre croissance organique pour le premier semestre s'élève à +1,8%. La marge reste solide, bien qu'en retrait, du fait d'une croissance en retard et de traitements comptables.
Selon nos critères, ces chiffres ne sont pas satisfaisants. Ils ne correspondent pas à nos capacités.
Comme le montrent la croissance du numérique (+8,8%) ou les performances attribuées par divers jurys (Gunn Report, Gartner, ainsi qu'une impressionnante moisson au Festival international de Cannes), notre stratégie est juste et nos réseaux sont au « top » du marché.
Pour la deuxième partie de l'année, nous pouvons confirmer que nous repartons sur une croissance plus soutenue et cela devrait être perceptible dès le troisième trimestre.
La situation en Europe et la lente remontée des pays émergents nous incitent à la prudence sur la croissance attendue et à agir en priorité sur la maîtrise des coûts afin de dégager une marge beaucoup plus proche de nos objectifs pour l'ensemble de l'année.
Bien que 2014 sera une année difficile, elle ne remet pas en cause nos perspectives à terme. Notre plan à l'horizon 2018, tel qu'il a été annoncé le 23 avril 2013, est en cours de révision pour tenir compte de la nouvelle donne des marchés et des investissements à faire pour atteindre plus tôt tous nos objectifs de transformation.
La qualité des remontées de nos différentes entités nous permet d'être confiants dans la possibilité d'atteindre tous nos objectifs ».


Le Conseil de surveillance de Publicis Groupe, réuni le 21 juillet 2014 sous la présidence de Madame Elisabeth Badinter, a examiné les comptes du premier semestre 2014, présentés par Monsieur Maurice Lévy, Président du Directoire.

I - Principaux chiffres clés

En millions d'euros, à l'exception des % et des données par action (en euros)
S1 2014
S1 2013*
2014 / 2013

Données extraites du compte de résultat
Revenu
3 358
3 351
+0,2%

Marge opérationnelle avant amortissements
493
521
-5,4%

En % du revenu
14,7%
15,5%

Marge opérationnelle
435
460
-5,4%

En % du revenu
13,0%
13,7%

Résultat opérationnel
395
449
-12,0%

Bénéfice net (Part du Groupe)
260
313
-16,9%

Bénéfice net par action(1)
Bénéfice net par action (dilué)(2)

1,17
1,14
1,47
1,42

-20,4%
-19,7%

Free cash-flow avant variation du besoin en fonds de roulement

294

344

-14,5%

Données extraites du bilan

30 juin 2014

31 décembre 2013*
Total de l'actif
16 475

17 110

Capitaux propres, part du Groupe
5 181

5 095

*Retraité conformément à la norme IFRIC 21
(1) Le nombre moyen d'actions utilisé pour le calcul du bénéfice net par action s'élève à 222,3 millions d'actions pour le premier semestre 2014 et 213,5 millions d'actions pour le premier semestre 2013.
(2) Le nombre moyen d'actions utilisé pour le calcul du bénéfice net par action (dilué) s'élève à 227,4 millions d'actions pour le premier semestre 2014 et 221,7 millions d'actions pour le premier semestre 2013. Il comprend les stock-options et les actions gratuites, les bons de souscription d'actions et les emprunts convertibles ayant un effet dilutif. Pour ce qui est des stock-options et des bons de souscription d'actions, sont dilutifs ceux dont le prix d'exercice est inférieur au cours moyen de la période.




II - Activité du 1er semestre 2014

Dans un contexte d'activité économique mondiale ralentie depuis le début de 2014 et une conjoncture incertaine dans plusieurs régions du monde, Publicis Groupe a réalisé, comme annoncé, un deuxième trimestre très inférieur au premier.

Particulièrement impacté par la force de l'euro (-81 MEUR d'impact de variations de change pour le seul trimestre), le revenu consolidé tel que publié pour le 2ème trimestre 2014 s'établit à 1 761 MEUR et est en retrait de 1,5% par rapport à celui de 2013.
La croissance organique de +0,5% résulte au premier chef de comparables défavorables (croissance de +5,0% au deuxième trimestre 2013), mais aussi de la faiblesse persistante de certains marchés et de celle des investissements de quelques annonceurs qui ont sensiblement réduit leurs moyens commerciaux.

- Répartition du revenu du 2ème trimestre 2014 par zone géographique 

(en millions d'euros)
Revenu publié


Croissance Organique

2ème Trimestre
2014
2ème Trimestre 2013
T2 2014 / T2 2013
T2 2014
Europe*
531
528
+0,6%
-2,4%

Amérique du Nord
842
854
-1,4%
+1,3%

BRIC+MISSAT**
222
233
-4,7%
+0,4%

Reste du Monde
166
173
-4,0%
+6,1%

Total
1 761
1 788
-1,5%
+0,5%

* Europe : hors Russie et Turquie
** MISSAT : Mexique, Indonésie, Singapour, Afrique du Sud, Turquie




Revenu du 1er semestre 2014

Le revenu consolidé du 1er semestre 2014 s'est élevé à 3 358 MEUR contre 3 351 MEUR pour la même période de 2013, en hausse de +0,2%. Hors effets de change de 148 millions d'euros, la hausse du revenu aurait été de +4,8%.La croissance organique a été de +1,8% pour le premier semestre 2014, compte-tenu d'un premier trimestre satisfaisant (+3,3%). A côté des faiblesses géographiques on notera la très bonne tenue des activités media et santé et surtout du digital.

En effet, les activités numériques représentent 40,6% du revenu total comparé à 36,9% au premier semestre 2013. La croissance organique des activités numériques est de +8,8% confirmant la justesse de notre stratégie.

Les économies à forte croissance représentent 22,9% du revenu total comparé à 24,0% en 2013. Les marchés émergents connaissent à des degrés divers un ralentissement de leur croissance.

- Répartition du revenu du 1er semestre 2014 par zone géographique

(en millions d'euros)
Revenu publié


Croissance Organique

1er Semestre
2014
1er Semestre 2013
S1 2014 / S1 2013
S1 2014
Europe*
1 005
970
+3,6%
-0,3%

Amérique du Nord
1 637
1 630
+0,4%
+2,8%

BRIC+MISSAT**
412
434
-5,1%
+0,4%

Reste du Monde
304
317
-4,1%
+5,6%

Total
3 358
3 351
+0,2%
+1,8%

* Europe hors Russie et Turquie
** MISSAT : Mexique, Indonésie, Singapour, Afrique du Sud, Turquie


L'Europe reste dans le négatif (-0,3%) alors que l'ensemble des autres régions est en croissance au premier semestre 2014.

En Europe (hors Russie et Turquie), la France affiche une bonne performance de +4,2%, le Royaume-Uni, en légère amélioration par rapport au 1er trimestre est encore négatif à -1,9%, essentiellement du fait de réductions d'investissements de certains clients. Après un bon 1er trimestre, l'Allemagne décroît de -1,1%. Les pays d'Europe du Sud connaissent toujours des baisses avec l'Espagne à -1,2% et l'Italie à
-0,4%, mais sont cependant en amélioration par rapport à la période équivalente de 2013, même si leur situation demeure fragile.

L'Amérique du Nord avec une croissance de +2,8%, continue de démontrer une bonne résistance. La part importante du numérique dans le revenu de cette région reste un facteur important de croissance. La performance aurait été bien meilleure sans les annulations ou retards d'investissements de certains clients.

Les pays des ensembles BRIC+MISSAT enregistrent une croissance de +0,4%. Les bonnes performances de la Russie (+5,9%), du Mexique (+10,3%), de la Turquie (+2,5%) et de Singapour (+7,2%) sont masquées par le retour à une meilleure croissance, mais trop lente, de la Chine (Grande Région) (+1,4%) et par le Brésil, négatif (-0,6%). L'Inde (-14,7%) pèse sur la performance de l'ensemble BRIC. Le ralentissement économique, observé depuis le milieu de l'année 2013 dans les pays émergents, a un impact sensible sur les investissements publicitaires.

Le reste du monde, qui comprend l'Australie et le Japon, croît de +5,6%.

III - Analyse des chiffres clés


La marge opérationnelle avant amortissements, en baisse de -5,4%, est de 493 MEUR au 1er semestre 2014 (521 MEUR en 2013), pénalisée par plusieurs facteurs : des effets de change pour 20 pdb, le passage du « net » au « gross » pour 30 pdb, mais surtout par un retard de la croissance.

La marge opérationnelle s'élève à 435 MEUR, en baisse de 5,4% par rapport à 2013.

Les charges de personnel sont de 2 199 MEUR pour le premier semestre 2014, comparées à 2 168 MEUR en 2013, et représentent 65,5% du revenu total. Les coûts fixes de personnel sont en hausse et représentent 58,0% du revenu total contre 56,8% au premier semestre 2013. Les effectifs sont bien maîtrisés, le taux relatif est essentiellement dû au décalage de croissance. Le coût des freelances s'élève à 139 MEUR pour la période, en baisse comparé aux 152 MEUR du premier semestre 2013.

Les coûts de restructuration sont stables et s'élèvent à 32 MEUR (31 MEUR en 2013).

Les autres coûts opérationnels (hors dépréciation) de 666 MEUR sont contenus (+0,6%) grâce à diverses actions, notamment dans l'immobilier. Ils représentent 19,8% du revenu total (taux identique au premier semestre 2013). Les coûts commerciaux s'élèvent à 146 MEUR, soit 4,3% du revenu. Les coûts administratifs continuent de baisser grâce aux plans d'optimisation de divers coûts opérationnels (régionalisation des centres de services partagés). Les coûts liés aux acquisitions ont un impact de 5 MEUR.

La dotation aux amortissements des six premiers mois de 2014 est de 58 MEUR contre 61 MEUR pour la même période de 2013, traduisant une bonne maîtrise des investissements.

La marge opérationnelle atteint 435 MEUR, en retrait de -5,4% par rapport à la marge opérationnelle de
460 MEUR réalisée au premier semestre 2013, cette contraction étant liée pour l'essentiel à la faible croissance du revenu au 2ème trimestre, à l'augmentation des coûts fixes de personnel (80pdb) et aux coûts commerciaux, et n'étant que partiellement compensée par les optimisations des centres de services partagés, des frais généraux et l'immobilier.

Le taux de marge opérationnelle au 30 juin 2014 est de 13,0%, (13,7% en 2013, retraitée en application de la norme IFRIC 21). Les marges opérationnelles par grandes zones géographiques s'élèvent à 8,1% pour l'Europe, 17,6% pour l'Amérique du Nord, 9,6% pour l'Asie-Pacifique, 6,2% pour l'Amérique Latine et 13,5% pour la région Afrique/Moyen-Orient.

Les amortissements sur immobilisations incorporelles liées aux acquisitions sont de 24 MEUR au premier semestre 2014, en très légère augmentation (23 MEUR en 2013). Une perte de valeur a également été enregistrée à hauteur de 24 MEUR, qui concerne l'écart d'acquisition et les actifs incorporels de BBH, contre 1 MEUR l'année précédente. Les autres charges et produits non courants ressortent à 8 MEUR (et incluent un produit de cession partielle réalisé au sein d'un de nos FCPR en partenariat avec Orange), contre 13 MEUR en 2013.

Le résultat opérationnel s'est élevé à 395 MEUR au 30 juin 2014 contre 449 MEUR l'année précédente, en diminution de 12,0%.

La charge financière nette est de 19 MEUR au premier semestre 2014 contre 5 MEUR au premier semestre 2013. Cette augmentation de la charge financière est essentiellement due au résultat de change.

La charge d'impôt de la période est de 113 MEUR au premier semestre 2014, compte tenu d'un taux effectif d'impôt prévisionnel de 28,4%, contre 124 MEUR en 2013 (correspondant à un taux effectif d'impôt de 28,8%).

La quote-part dans le résultat des sociétés mises en équivalence est de 2 MEUR, identique à celle constatée au 30 juin 2013. Les intérêts minoritaires sont de 5 MEUR au premier semestre 2014, comparés à 9 MEUR en 2013.

Le résultat net part du Groupe s'est élevé à 260 MEUR au premier semestre 2014 contre 313 MEUR l'année précédente.

Hors variation du BFR, le free cash-flow du groupe s'élève à 294 MEUR au premier semestre 2014, comparé à 344 MEUR pour la même période de 2013.

L'endettement financier net est une position de trésorerie positive de 20 MEUR au 30 juin 2014 contre une trésorerie positive de 593 MEUR au 31 décembre 2013.

La dette nette moyenne du Groupe au premier semestre 2014 est une situation de trésorerie positive de 128 MEUR contre une dette nette moyenne au 30 juin 2013 de 555 MEUR.

Les capitaux propres consolidés part du Groupe sont passés de 5 095 MEUR au 31 décembre 2013 à 5 181 MEUR au 30 juin 2014.

IV - Distinctions/création

Distinctions/création

Publicis Groupe a remporté un total de 208 Lions à l'occasion de la 61ème édition du Festival International de la publicité à Cannes en 2014. Les marques de Publicis Groupe ont remporté les distinctions suivantes : Premier Réseau de l'année, deux prix de l'efficacité Créative, 27 Lions Or, 86 Lions Argent et 92 Bronze.

Lors de l'inauguration des Lions Health, Publicis Groupe a remporté 16 Lions Health, y compris 1 Grand Prix for Good, 1 Réseau de l'année, 2 Lions d'or, 8 d'argent et 4 de bronze.

Aux prix EFFIE Amérique du Nord 2014, Publicis Groupe a été nommé la Société Holding la plus efficace de l'année.

Selon le Gunn Report, Publicis Groupe continue de détenir la première place pour la performance créative
depuis 2004.

Le dernier rapport RECMA « Overall Activity Billings Ranking » classe Publicis Groupe N° 1 en Amérique du Nord et N°2 au niveau mondial.

Par réseau, on relève particulièrement les distinctions suivantes :

LEO BURNETT :

BBH :

DigitasLBi :

MSLGROUP :

PRODIGIOUS :

PUBLICIS WORLDWIDE :

ROSETTA :

RAZORFISH :

SMG - Starcom MediaVest Group

VIVAKI :

ZENITHOPTIMEDIA :

V - Politique RSE du Groupe

Le reporting RSE 2013 a franchi une nouvelle étape avec un approfondissement qui témoigne d'une intégration plus étroite du RSE dans la stratégie de l'entreprise.
Dans le cadre de l'application de l'article 225 de la Loi Grenelle 2 et de ses 42 indicateurs quantitatifs et qualitatifs, le Groupe a fait pour la deuxième année un exercice vérifié par des auditeurs externes (SGS). Le Rapport RSE 2013 a également été vérifié et audité séparément, car il comprend plus d'indicateurs et d'informations détaillées (application du référentiel GRI-4), sur un périmètre comparable à 2012, à savoir près de la totalité du Groupe (97%). Le nombre des entités auditées sur site a représenté près de 25% des effectifs du Groupe ce qui constitue un échantillonnage représentatif significatif et pertinent. Ce travail effectué durant une bonne partie du premier semestre 2014, a permis de faire des retours plus précis auprès des réseaux, afin de travailler de concert à la poursuite de l'amélioration des indicateurs RSE.

La politique RSE de Publicis Groupe reste articulée autour de 4 axes de travail : Social, Sociétal, Gouvernance/Economie, Environnement.

Pour la 2ème année consécutive (après deux années de tests), juin 2014 est le « mois de l'action » (mot d'ordre : « Create & Impact »), invitant les agences à se mobiliser en interne autour de thèmes liés à des enjeux RSE : activités ayant trait au bien-être au travail, conférences, activités associatives et collectives, actions en faveur de l'environnement, mobilisation spontanée en faveur de causes de proximité.

La stratégie du Groupe en matière de RSE trouve un écho très favorable auprès des clients, qui attendent que leurs agences soient actives dans ce domaine.

VI - Faits marquants du semestre

Acquisitions

- Le 10 janvier, Publicis Groupe a annoncé l'acquisition de Qorvis Communications, un des premiers cabinets de relations publiques des Etats-Unis. Spécialisé avant tout dans les affaires publiques, Qorvis bénéficie également de solides ressources dans les médias sociaux, le numérique, et offre des services intégrés.

- Le 21 janvier, acquisition d'Applied Media Logic (AML), une des principales agences média en Afrique du Sud.

- Le 30 janvier, Publicis Groupe a annoncé une prise de participation majoritaire dans Law & Kenneth, la plus grande agence indienne indépendante spécialisée dans la publicité et le numérique.

- Le 25 février, le Groupe a annoncé l'acquisition de Lighthouse Digital, agence leader du marché sud-africain, spécialisée dans les médias numériques. Pionnière des outils d'analyse des médias sociaux, Lighthouse est la première agence africaine à offrir à ses clients un reporting en ligne sécurisé en temps réel.

- Le 6 mars, Publicis Groupe a annoncé l'acquisition de Hawkeye, agence leader dans le marketing numérique basée à Dallas et spécialisée en analyse de données, stratégie numérique, CRM et marketing expérientiel.

- Le 8 avril, annonce de l'acquisition d'OwenKessel, une des meilleures agences créatives en Afrique du Sud, basée à Johannesburg, qui offre une gamme complète de services dont le conseil, la création, le marketing en ligne, les médias sociaux et le branded content.
Le 9 mai 2014, Publicis Groupe SA et Omnicom Group Inc. ont annoncé conjointement mettre un terme à leur projet de fusion entre égaux par un accord mutuel compte tenu des difficultés à réaliser cette opération dans des délais raisonnables. Les deux entreprises se sont mutuellement dégagées de toute responsabilité et aucune indemnité ne sera versée de part et d'autre.
Cette décision a été unanimement approuvée par le Directoire et le Conseil de Surveillance de Publicis Groupe et par le Board of Directors d'Omnicom Group.

Le 12 juin, le Groupe a annoncé la cession de sa participation de 60% dans le capital de l'agence française Royalties.

Le 26 juin, Publicis Groupe a annoncé la création de ROAR, agence basée à New York et regroupant les meilleurs talents et expertises issus des ressources digitales du Groupe. ROAR propose une offre globale où stratégie, création, user experience, média et analyse sont complètement intégrés.

Finances

- Oceanes 2018
Sur les 559 278 Oceanes 2018 existant au 31 décembre 2013, 554 604 ont fait l'objet d'une demande de conversion en décembre 2013 et en janvier 2014. A ce titre, 562 921 actions Publicis ont été livrées au cours du mois de janvier 2014. Le solde des obligations restantes, soit 4 674 obligations, a été remboursé en numéraire au prix unitaire de 48,74 euros également en janvier 2014.

Les bons de souscription émis en 2002 étant exerçables depuis le 24 septembre 2013, 2 757 571 bons de souscription avaient été exercés au cours de l'année 2013, donnant lieu à création de 2 798 937 actions nouvelles. Au cours du 1er semestre, 620 124 bons de souscription ont été exercés donnant lieu à création de 629 424 actions nouvelles. Au 30 juin 2014, 2 225 004 bons de souscription d'actions, exerçables jusqu'en 2022 restaient en circulation.

VII - Evénements récents
[ ]
Acquisitions :

- Le 1er juillet : Annonce de l'acquisition de Crown Partners aux Etats-Unis, spécialiste d'e-business offrant une gamme de services complets permettant de développer l'e-commerce et le contenu en ligne.

- Le 3 juillet : Annonce de l'acquisition de Salterbaxter, cabinet de conseil international basé au Royaume-Uni, reconnu pour son expertise en stratégie et communication de développement durable.

- Le 8 juillet : Annonce du rachat de Cybermedia, maison-mère de la société Proximedia, basée à Bruxelles et leader dans les services Internet aux PME en Belgique et aux Pays-Bas. Cette acquisition vient accélérer le développement de Publicis Webformance, start-up interne lancée sur le marché français en 2011. En 2012, Publicis Webformance avait commencé son développement international en s'implantant en Espagne.

-Le 10 juillet : renforcement de son expertise digitale en Afrique et en Amérique latine avec deux acquisitions clés et une prise de participation. Acquisition de Prima Integrated Marketing (Prima), en Afrique du Sud et prise une participation chez AG Partners, un réseau panafricain de communication. En Amérique latine, Publicis Groupe acquiert Lead2Action, la meilleure agence digitale du Mexique, entité qui sera intégrée au sein de Publicis Mexico.

VIII - Perspectives

Dans un contexte économique mondial difficile qui enregistre à nouveau des révisions à la baisse de la croissance des PNB, Publicis Groupe envisage un bien meilleur deuxième semestre avec un bon redémarrage de sa croissance dès le troisième trimestre.

Publicis Groupe entend poursuivre sa politique d'investissements ciblés, essentiellement dans le numérique. Ce plan, présenté à Londres en avril 2013, fait l'objet d'un travail de fond afin de tenir compte des évolutions et des tendances prévisibles du marché publicitaire au cours des quatre prochaines années. Toutes les entités du Groupe ont été invitées selon un modèle « bottom up » à faire leurs propositions. Les remontées sont très encourageantes et un plan rigoureux sera soumis au Conseil de surveillance à la mi-septembre et rendu public peu après.

Une robuste situation financière assure au Groupe les moyens de sa stratégie, tant dans le domaine des acquisitions (essentiellement dans le numérique) que dans la politique de rémunération des actionnaires.

Publicis Groupe confirme attendre une croissance organique pour le deuxième semestre 2014 plus forte que celle réalisée au premier semestre. La réalisation de ses objectifs sera fonction de la tenue des économies, en particulier celles de l'Europe et des marchés émergents. A ce stade il convient d'être prudent et de porter l'effort sur la gestion rigoureuse des coûts afin de délivrer une marge proche des objectifs.

***

A propos de Publicis Groupe
Publicis Groupe [Euronext Paris FR0000130577, CAC 40] est l'un des premiers groupes mondiaux de communication. Nous sommes présents dans tous les secteurs et les métiers : le numérique (DigitasLBi, Razorfish, Rosetta, VivaKi), les agences créatives (BBH, Leo Burnett, Publicis Worldwide, Saatchi & Saatchi), les relations publiques, la communication institutionnelle et l'événementiel (MSLGROUP), l'achat d'espace et la stratégie média (Starcom MediaVest Group et ZenithOptimedia) et enfin la communication santé avec Publicis Healthcare Communications Group (PHCG). Le Groupe est présent dans 108 pays et compte environ 62 000 collaborateurs.
www.publicisgroupe.com | Twitter : @PublicisGroupe | Facebook : www.facebook.com/publicisgroupe | LinkedIn : Publicis Groupe | http://www.youtube.com/user/PublicisGroupe |
Viva la Difference !

Contacts

Publicis Groupe
Peggy Nahmany
Martine Hue
Stéphanie Constand

Communication corporate
Relations investisseurs
Relations investisseurs

+ 33 (0)1 44 43 72 83
+ 33 (0)1 44 43 65 00
+ 33 (0)1 44 43 74 44

Annexes

New Business
1er semestre 2014


Principaux Gains

BBH/NEOGAMA
Ladbrokes (Royaume-Uni), Rugby World Cup (Royaume-Uni), Piaggio/Vespa (Royaume-Uni), Clipper Teas (Royaume-Uni), British Airways (Royaume-Uni), Viber (Inde), Piaggio Vehicles Pvt.Ltd. - Vespa (Inde).

Digitas/LBi
Puma (Etats-Unis), Kao Worldwide (Etats-Unis), AstraZeneca (Etats-Unis), NYSE Euronext (Etats-Unis), Aetna (Etats-Unis), American Express (Etats-Unis), American Express (Etats-Unis), Children's Healthcare of Atlanta (Etats-Unis), Memorial Sloan Kettering (Etats-Unis), Pitney Bowes (Etats-Unis), Renault (Royaume-Uni), Nissan (Royaume-Uni), WorldPay (Royaume-Uni), Clarins (Singapour), Arte (France), The Glenlivet (Royaume-Uni).


Fallon
SKODA Auto (Royaume-Uni), Alzheimer's Society (Royaume-Uni).


Leo Burnett
Honda (Australie), MBT Footwear (Singapour), Diesel & Motor Engineering Co - Tata e-Xeta (Sri Lanka), Kelsey Developers (Sri Lanka), Diesel & Motor Engineering Co - Mercedes Service Center (Sri Lanka), Woolworths (Australie), Chartered Accountants of Sri Lanka (Sri Lanka), Sri Lanka Neurologists Association (Sri Lanka), Banco Security (Chine), Indofood Pompie Noodles and Chitato Chips (Indonésie), Bank of the Philippine Islands (BPI) (Philippines), President Coffee (Taïwan), Unibet (Australie), Diageo Brand Consolidation (Australie), MAA TV (Inde), Maxis (Malaisie), Cotton Collection (Sri Lanka), Etisalat Telecommunications (Sri Lanka).


MSLGROUP
Amplificação (Brésil), Trident - Concorrência de fee (Brésil).


Publicis Worldwide
Aviano Jewels GmbH (Allemagne), Bongrain (Italie), Akzonobel (Italie), Nestle (Turquie, Mexique, Brésil, Philippines), TOKSOZ GIDA (Turquie), Boehringer (Mexique), Azul Airlines (Brésil), Belupo (Croatie), Zewa (Croatie), Amstel (Croatie), Young Care (Australie), Stream Co (Australie), Asia Brewery (Philippines), Intel (Malaisie), IP (Italie), KKB (Turquie), Sanofi (Turquie, Indonésie), SAT - Hacienda (Mexique), BMW (Mexique), Toyota (Brésil), FK Gardner & Sons (Australie), National Tiles (Australie), ING (Turquie), Barcel (Mexique), Rogers (Canada), SiMobil (Slovénie), Battery World (Australie), QTAFE (Australie), Sydney Airport (Australie), Pfanner (République Tchèque), Kofola (République Tchèque), Fast Retailing (France), Samsung (France), Patura KG (Allemagne), Bund für Umwelt & Naturschutz (Allemagne), Sheltered Housing (Azriely) (Israël), Alkaloid (Macédoine), Ergo Hestia (Pologne), Nestle Waters Naleczowianka (Pologne), Las Vegas Sands (Etats-Unis), Nestle Beneful (Etats-Unis), Macaé City Hall (Brésil), Pet Center Marginal (Brésil), Clalit HMO (Israël), IDEA (Institute for the Energy saving and diversification) (Espagne), Canada Goose (Royaume-Uni), Vale.com (Brésil), Reckitt Benckiser (France).

Saatchi & Saatchi
Peroni (Italie), Mamee Double Decker (Malaisie), Ferrarelle (Italie), Roominate (Etats-Unis), Direct Line (Royaume-Uni) , FCA (Royaume-Uni), Virgin Active (Thaïlande), Caesars Entertainment - CSR Brief (Etats-Unis), Fincantieri (Italie), Mondelez International - Cadbury consolidation (Australie), Garena Gaming: Fifa Online 3 / 555 / Café Thai (Thaïlande), Huawei: Honor 3C (first project) (Thaïlande), Mutti - Cooking sauces (Italie), Booja Booja (SSX Royaume-Uni), Merck (SSX Royaume-Uni), SKODA Auto (Fallon Royaume-Uni), Alzheimer's Society (Fallon Royaume-Uni), AA digital (Saatchi & Saatchi Synergize Afrique du Sud), Clickatell digital (Saatchi & Saatchi Synergize Afrique du Sud), Marie Curie (Royaume-Uni).


Starcom MediaVest Group
Acromas (AA and SAGA) (Royaume-Uni), Cartoon Network (France), GEMB (République Tchèque), McCormick (EMEA), SkyScanner (Royaume-Uni), Tripple Three (Thaïlande), Warner Music (Royaume-Uni), Wing Tai Limited (Singapour), Autobutler (Suède), Leroy Merlin (Pologne), Muller / Lisner (Pologne), Quiksilver (Global), Statoil Fuel & Retail (Nordics, Europe de l'Est & EMEA), AIA (Hong Kong), Bokadirekt.se (Suède), Mondelez (Canada), Tourism Trentino (Italie), Choose Chicago (Etats-Unis), Coca Cola (Argentine), Humanitas (Italie), Medtronic (Australie), Tous (Italie), Yoox (Italie), Ministry of Defense (Pays-Bas), Ministry of Finance / Tax Authority (Pays-Bas), Valeant - Polfa Rzeszow (Pologne), Asics (Global), Starbucks (Etats-Unis).

ZenithOptimedia
Nestle (Philippines), Rabobank (Australie), Scoot (Asie - Régional), Majid Al Futtaim Properties (Emirats Arabes Unis), Wyeth (Philippines), PUIG (France), Velvet Care (Pologne), Zabka (Pologne), Wawel (Pologne), The European Comission (Arménie), SCA (Croatie, Géorgie, Arménie), Niko (Ukraine), KIA (Biélorussie), Agro Sevilla Aceitunas (Arménie), Ipek Kagit (Arménie), Sands (Chine), Reckitt Benckiser (Emirats Arabes Unis), Deoleo (Espagne), Hunan Mobile (Chine), Triodos Bank (Espagne), Union Pay (Hong Kong), Famisanar (Colombie), Promotora Karmairi (Colombie), Ulker (Géorgie), Ergopack (Biélorussie), Caracol Tv (Colombie).



Communiqués de Presse 2014

09-01-2014 Publicis Groupe et Omnicom obtiennent une décision d'autorisation sans condition de la part de la Commission Européenne
10-01-2014 Bilan semestriel du contrat de liquidité de la société Publicis Groupe
10-01-2014 Publicis Groupe acquiert Qorvis Communications
21-01-2014 Publicis Groupe acquiert AML, l'une des principales agences média en Afrique du Sud
30-01-2014 Publicis Groupe acquiert 51% de l'une des principales agences indiennes indépendantes Law & Kenneth
13-02-2014 Résultats annuels 2013
25-02-2014 Publicis Groupe acquiert Lighthouse Digital, leader en média numérique en Afrique du Sud
06-03-2014 Publicis Groupe acquiert Hawkeye, agence numérique américaine, axée sur les datas
20-03-2014 Publicis Groupe reçoit le Randstad Award d' « employeur le plus attractif » du secteur des services en France
23-04-2014 Précisions sur la fusion Publicis et Omnicom
09-05-2014 Conseil de Surveillance du 8 mai 2014
09-05-2014 Publicis et Omnicom décident de mettre fin à leur projet de fusion entre égaux
28-05-2014 Publicis Groupe - Assemblée Générale Mixte 2014
09-06-2014 Descriptif du programme de rachat d'actions autorisé par l'AGM du 28 mai 2014
12-06-2014 Publicis Groupe cède sa participation dans Royalties à ses fondateurs
26-06-2014 Publicis Groupe lance Roar, agence numérique globale

Définitions

Dette nette : la dette financière nette (ou dette nette) est égale à la somme des dettes financières long et court terme et des dérivés de couverture associés, déduction faite de la trésorerie et des équivalents de trésorerie.

Dette nette moyenne : moyenne des dettes nettes moyennes mensuelles.

Marge Opérationnelle : La marge opérationnelle est égale au revenu après déduction des charges de personnel, autres charges opérationnelles (hors autres produits et charges non courants) et dotations aux amortissements (hors incorporels liés aux acquisitions).

Taux de marge opérationnelle : Le taux de marge opérationnelle, qui est égal à la marge opérationnelle exprimée en pourcentage du revenu, est un indicateur suivi par le Groupe dans le but de mesurer la performance des unités génératrices de trésorerie et du Groupe dans son ensemble.

Calcul de la croissance organique

(million EUR)
S1 2014

Impact taux de change
(million EUR)
S1
Revenu 2013
3 351

GBP(2)
10
Impact des taux de change (2)
(148)

USD(2)
(66)
Revenu 2013 au taux de change 2014 (a)
3 203

Autres (2)
(92)
Revenu 2014 avant acquisitions(1) (b)
3 260

Total
(148)
Revenu des acquisitions(1)
98

Revenu 2014
3 358

Croissance organique (b/a)
+1,8%


1) Acquisitions (LBI, Convonix, Netalk, Neev, BosZ, Espalhe, Engauge, Poke, TPM, ZO Romania, Jana, Interactive Solutions, ETO, Heartbeat, Verilogue, Synergize, Walker Media, Beehive, Prima, ZO South Africa, Lighthouse, Polarix, Owen Kessel, Qorvis, L&K India, Hawkeye) nettes de cessions.
2) Taux de change 2014 : 1 EUR = 1.370 USD - 1 EUR = 0.821 GBP
Taux de change 2013 : 1 EUR = 1.314 USD-1 EUR = 0.851 GBP



Compte de résultat consolidé

(en millions d'euros)
30
30 juin 2014
(6 mois)
(6mois)
30 juin 2013*
(6 mois)
31 décembre 2013*
(12 mois)

Revenu
3 358
3 351
6 953

Charges de personnel
Autres charges opérationnelles

(2 199)
(666)
(2 168)
(662)
(4 330)
(1 396)
Marge opérationnelle avant amortissements
493
521
1 227

Dotation aux amortissements
(hors incorporels liés aux acquisitions)

(58)
(61)
(120)
Marge opérationnelle
435
460
1 107

Dotation aux amortissements des incorporels liés aux acquisitions

(24)

(23)

(49)
Perte de valeur
(24)
(1)
(4)
Autres produits et charges non courants

8

13

69

Résultat opérationnel
395
449
1 123

Charges financières
Produits financiers
Coût de l'endettement financier net
Autres charges et produits financiers

(22)
10
(12)
(7)
(23)
10
(13)
8
(46)
20
(26)
5
Résultat avant impôt des entreprises consolidées
376
444
1 102

Impôt sur le résultat

(113)
(124)
(298)
Résultat net des entreprises consolidées
263
320
804

Quote-part dans les résultats des mises en équivalence

2
2
5
Résultat net
265
322
809
Dont :
- Résultat net attribuable aux participations
ne donnant pas le contrôle

5
9
17
- Résultat net attribuable aux propriétaires de la société mère du Groupe
260
313
792

Données par action (en euros) - Résultat net attribuable
aux propriétaires de la société mère du Groupe


Nombre d'actions

222 276 420
213 478 263
215 516 919
Bénéfice net par action

1,17
1,47
3,67

Nombre d'actions dilué

227 437 919
221 704 582
224 430 805
Bénéfice net par action - dilué

1,14
1,42
3,54

* En application d'IFRIC 21 « Autres taxes », les chiffres de l'année antérieure ont été retraités.


Etat de résultat global consolidé

(en millions d'euros)

30 juin 2014
(6 mois)
30 juin 2013*
(6 mois)
31 décembre 2013*
(12 mois)
Résultat net de la période (a)

265
322
809

Eléments du résultat global qui ne seront pas reclassés en résultat

- Gains (et pertes) actuariels sur régime à prestations définies

(36)
29
26
- Impôts différés relatifs aux éléments du résultat global qui ne seront pas reclassés en résultat

(19)
(9)
(12)

Eléments du résultat global susceptibles d'être reclassés en résultat

- Réévaluation des titres disponibles à la vente

(2)
11
(26)
- Ecarts de conversion de consolidation

26
(67)
(249)
- Impôts différés relatifs aux éléments susceptibles d'être reclassés en résultat

1
-
3
Total des autres éléments du résultat global (b)

(30)
(36)
(258)

Résultat global de la période (a) + (b)

235
286
551
Dont :

- Résultat global de la période attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

3
6
11
- Résultat global de la période attribuable aux propriétaires de la société mère du Groupe

232
280
540

* En application d'IFRIC 21 « Autres taxes », les chiffres de l'année antérieure ont été retraités.


Bilan consolidé

(en millions d'euros)

30 juin 2014
31 décembre 2013*
Actif

Écarts d'acquisition nets

6 299
6 123
Immobilisations incorporelles nettes

929
939
Immobilisations corporelles nettes

495
513
Impôts différés actifs

130
126
Titres mis en équivalence

28
28
Autres actifs financiers

124
121
Actifs non courants

8 005
7 850

Stocks et en-cours de production

284

307
Clients et comptes rattachés

6 812
6 994
Autres créances et actifs courants

538
517
Trésorerie et équivalents de trésorerie

836
1 442
Actifs courants

8 470
9 260

Total de l'actif

16 475
17 110

Passif

Capital

87
86
Réserves consolidées, part du Groupe

5 094
5 009
Capitaux propres attribuables aux propriétaires de la société mère du Groupe (Part du Groupe)

5 181

5 095

Participations ne donnant pas le contrôle (Intérêts minoritaires)

39
38
Total capitaux propres

5 220
5 133

Dettes financières à plus d'un an

259

538
Impôts différés passifs

267
295
Provisions à long terme

409
368

Passifs non courants

935
1 201

Fournisseurs et comptes rattachés

7 793

8 636
Dettes financières à moins d'un an

564
322
Dettes d'impôts sur les sociétés

48
31
Provisions à court terme

111
139
Autres dettes et passifs courants

1 804
1 648

Passifs courants

10 320
10 776

Total du passif

16 475
17 110

* En application d'IFRIC 21 « Autres taxes », les chiffres de l'année antérieure ont été retraités.


Tableau des flux de trésorerie consolidés

(en millions d'euros)
30 juin 2014
(6 mois)
30 juin 2013*
(6 mois)
31 décembre 2013*
(12 mois)

Flux de trésorerie liés à l'activité

Résultat net
265
322
809

Neutralisation des produits et charges calculés :

Impôt sur le résultat
113
125
298

Coût de l'endettement financier net
12
13
26

Moins-values (plus-values) de cession d'actifs (avant impôt)
(8)
(12)
(68)

Dotation aux amortissements et pertes de valeur sur immobilisations corporelles et incorporelles
106
85
173

Charges calculées liées aux stock-options et assimilés
21
18
40

Autres produits et charges calculés
4
-
2

Quote-part de résultat des sociétés mises en équivalence
(2)
(2)
(5)

Dividendes reçus des sociétés mises en équivalence
1
2
4

Impôt payé
(165)
(159)
(244)

Intérêts financiers payés
(26)
(18)
(42)

Intérêts financiers encaissés
10
22
31

Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité (1)
(779)
(512)
355

Flux net de trésorerie liés à l'activité (I)
(448)
(116)
1 379

Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement

Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles
(40)
(53)
(126)

Cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles
3
2
3

Acquisitions nettes d'immobilisations financières
-
(15)
49

Acquisitions de filiales
(96)
(386)
(686)

Cessions de filiales
-
-
7

Flux net de trésorerie liés aux opérations d'investissement (II)
(133)
(452)
(753)

Flux de trésorerie liés aux opérations de financement



Dividendes versés aux actionnaires de la société mère
-
-
(108)

Dividendes versés aux participations ne donnant pas le contrôle
(8)
(14)
(22)

Encaissements provenant de nouveaux emprunts
9
138
1

Remboursement des emprunts
(8)
(91)
(102)

Rachats de participations ne donnant pas le contrôle
(4)
(58)
(102)

(Achats)/Ventes nets d'actions propres et exercice de BSA
39
(169)
(72)

Flux net de trésorerie liés aux opérations de financement (III)
28
(194)
(405)

Incidence des variations de taux de change (IV)

(15)
(38)
(125)

Variation de la trésorerie consolidée (I + II + III + IV)

(568)
(800)
96
Trésorerie et équivalents de trésorerie au 1er janvier
1 442
1 314
1 314
Soldes créditeurs de banques au 1er janvier
(60)
(28)
(28)
Trésorerie à l'ouverture (V)
1 382
1 286
1 286

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture
836
750
1 442
Soldes créditeurs de banques à la clôture
(22)
(264)
(60)
Trésorerie à la clôture (VI)
814
486
1 382
Variation de la trésorerie consolidée
(568)
(800)
96
(1) Détail de la variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité



Variation des stocks et en-cours de production
27
8
34
Variation des créances clients et autres créances
264
(107)
(305)
Variations des dettes fournisseurs, autres dettes et provisions
(1 070)
(413)
626
Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité
(779)
(512)
355

* En application d'IFRIC 21 « Autres taxes », les chiffres de l'année antérieure ont été retraités.

Tableau de variation des capitaux propres consolidés

Nombre
d'actions
en
circulation
(en millions d'euros)
Capital
social
Réserves
liées
au
capital
Réserves
et
résultats
consolidés
Réserve
de
conversion
Réserve
de
juste
valeur
Capitaux
propres
attribuables
aux
propriétaires
de la
société
mère
Participations
ne donnant
pas le contrôle
Total
capitaux
propres*
206 587 262
1er janvier 2014*
86
2 957
2 281
-337
108
5 095
38
5 133
Résultat net
260
260
5
265
Autres éléments du résultat global
-55
29
-2
-28
-2
-30
nets d'impôts
Total des produits et


205
29
-2
232
3
235
charges de la période
Augmentation de capital de Publicis

-

-
Groupe SA et annulation d'actions propres
Dividendes
-229
-229
-8
-237
74 607
Rémunérations fondées sur des actions
20
20
20
109 924
Complément de remboursement des Oranes
-
-
Effet des acquisitions et
-3
-3
6
3
des engagements
de rachat des participations ne
donnant pas le contrôle
629 424
Exercice Bon de Souscription d'Actions
1
18
19
19
562 921
Conversion de l'Océane 2018
27
27
27
716 966
Achats/Ventes d'actions propres
20
20
20
208 681 104
30 juin 2014
87
2 975
2 321
-308
106
5 181
39
5 220

* En application d'IFRIC 21 « Autres taxes », les chiffres de l'année antérieure ont été retraités.

Nombre
d'actions
en
circulation
(en millions
d'euros)
Capital
social
Réserves
liées
au
capital
Réserves
et
résultats
consolidés
Réserve
de
conversion
Réserve
de
juste
valeur
Capitaux
propres
attribuables
aux
propriétaires
de la
société
mère
Participations
ne donnant
pas le contrôle
Total
capitaux
propres*
199 203 650
1er janvier 2013*
84
2 851
1 643
-97
134
4 615
44
4 659
Résultat net
313
313
9
322
Autres éléments du résultat global nets d'impôts
20
-64
11
-33
-3
-36
Total des produits et charges de la période


333
-64
11
280
6
286
5 045
Augmentation de capital de Publicis Groupe

SA et annulation d'actions propres
Dividendes
-178
-178
-14
-192
Rémunérations fondées sur des actions
18
18
18
Intérêts complémentaires sur Oranes
-3
-3
-3
Effet des acquisitions et des engagements de
-11
-11
12
1
rachat des participations ne donnant pas le contrôle
(1 212 812)
Achats/Ventes d'actions propres
-169
-169
-169
197 996 243
30 juin 2013*
84
2 851
1 633
-161
145
4 552
48
4 600

* En application d'IFRIC 21 « Autres taxes », les chiffres au 1er janvier 2014 ont été retraités.

Bénéfice net par action (de base et dilué)

(en millions d'euros, sauf les actions)

30 juin 2014
30 juin 2013*

Bénéfice net retenu pour le calcul du BNPA

Résultat net part attribuable aux propriétaires de la société mère du Groupe
a
260
313
Impact des instruments dilutifs :

- Economies de frais financiers liés à la conversion des instruments de dettes, nettes d'impôt

0
1
Résultat net part du Groupe - dilué
b
260
314

Nombre d'actions retenu pour le calcul du BNPA

Nombre d'actions moyen composant le capital social

216 356 438
210 011 153
Actions propres à déduire (moyenne sur l'exercice)

(8 350 066)
(12 154 180)
Actions à remettre en remboursement des Oranes

14 270 048
15 621 290
Nombre d'actions moyen retenu pour le calcul
c
222 276 420
213 478 263
Impact des instruments dilutifs : 

- Actions gratuites et stock-options dilutifs

3 753 957
3 284 649
- Bons de Souscription d'Actions (BSA)

1 368 321
2 317 132
- Actions résultant de la conversion des emprunts convertibles

39 221
2 624 538
Nombre d'actions dilué
d
227 437 919
221 704 582
(en euros)



Bénéfice net par action
a/c
1,17
1,47

Bénéfice net par action - dilué
b/d
1,14
1,42

* Chiffres retraités en application d'IFRIC 21.

Bénéfice net courant par action (de base et dilué)

(en millions d'euros, sauf les actions)

30 juin 2014
30 juin 2013*

Bénéfice net retenu pour le calcul du BNPA courant (1)

Résultat net part attribuable aux propriétaires de la société mère du Groupe

260
313
Eléments exclus :



- Amortissement des incorporels liés aux acquisitions, net d'impôt

15
14
- Perte de valeur, nette d'impôt

23
1
- Réévaluation des earn-out

2
(2)
- Gains sur sorties de périmètre et sur FCPR (nets d'impôts)

(3)
(12)
Résultat net courant part du Groupe
e
297
314
Impact des instruments dilutifs :



- Economies de frais financiers liés à la conversion des
instruments de dette, nettes d'impôt

0
1
Résultat net courant part du Groupe - dilué
f
297
315

Nombre d'actions retenu pour le calcul du BNPA

Nombre d'actions moyen composant le capital social

216 356 438
210 011 153
Actions propres à déduire (moyenne sur l'exercice)

(8 350 066)
(12 154 180)
Actions à remettre en remboursement des Oranes

14 270 048
15 621 290
Nombre d'actions moyen retenu pour le calcul
c
222 276 420
213 478 263
Impact des instruments dilutifs :

- Actions gratuites et stock-options dilutifs

3 753 957
3 284 649
- Bons de Souscription d'Actions (BSA)

1 368 321
2 317 132
- Actions résultant de la conversion des emprunts convertibles

39 221
2 624 538
Nombre d'actions dilué
(en euros)
d

227 437 919
221 704 582
Bénéfice net courant par action (1)
e/c
1,34
1,47

Bénéfice net courant par action - dilué (1)
f/d
1,31
1,42

(1) BNPA après élimination des pertes de valeur, de l'amortissement des incorporels liés aux acquisitions, des principales plus (moins)- values de cession et de la réévaluation des earn-out.

* Chiffres retraités en application d'IFRIC 21.

Copyright GlobeNewswire

Ce communiqué de presse est diffusé par NASDAQ OMX Corporate Solutions. L'émetteur est seul responsable du contenu de ce communiqué.

[HUG#1833033]

Thomson Reuters ONE