BFM Patrimoine

Paris: euphorie tempérée par contretemps entre Grèce et FMI.

BFM Patrimoine

(CercleFinance.com) - L'euphorie des 7 premières heures de cotations, qui confirmait le 'short squeeze' amorcé la veille, avait propulsé le CAC40 au delà des 5.000, jusque vers 5.022 points: mais une dépêche tombée vers 16H30 a fait l'effet d'

(CercleFinance.com) - L'euphorie des 7 premières heures de cotations, qui confirmait le 'short squeeze' amorcé la veille, avait propulsé le CAC40 au delà des 5.000, jusque vers 5.022 points: mais une dépêche tombée vers 16H30 a fait l'effet d'une douche froide.
L'équipe de négociateurs du FMI suspend ses travaux et retourne à Washington... ce qui a provoqué la division par deux des gains affichés à une heure de la clôture et un reflux du CAC40 sous les 5.000Pts (+0,74% à 4.971Pts).
Chez nos voisins les gains apparaissaient encore plus modestes avec +0,6% pour le DAX30 et +0,35% pour Milan et +0,25% à Londres.

La Bourse de New York progresse modestement ce soir, les écarts sont sans commune mesure avec ceux observés en Europe: le Dow Jones progresse de 0,3% et le Nasdaq ne grappille que +0,1%.

Malgré le contretemps causé par le FMI, les opérateurs semblent toujours vouloir parier sur la signature - au bout du bout du suspens - d'un compromis sur le refinancement de la Grèce: si la rencontre Tsipras/Hollande/Merkel n'a rien donné la nuit dernière, une nouvelle chance de se rapprocher d'une solution se dessinait avec l'entrevue Tsipras/Juncker ce soir... mais sans le FMI, une solution semble peu probable avant le weekend.

'Nous pensons toujours qu'un accord sera trouvé dans les semaines qui viennent. Pour l'instant, il existe encore des opportunités d'achat en Europe', estime Nour Al-Hammoury, le stratège d'ADS Securities à Abou Dhabi.

En ce qui concerne le niveau de valorisation des marchés, les analystes de Crédit Suisse estiment aujourd'hui à 60% ou 70% la probabilité de la formation d'une bulle et Goldman Sachs évalue à 18,1 le PER moyen des valeurs du S&P500, un niveau au-dessus duquel les indices US ne se sont maintenus que 2% du temps depuis 39 ans (c'était en 1987, 2000 et 2007).

L'optimisme sur la Grèce entraine enfin une détente des taux longs sur les marché obligataire, avec une OAT française à 10 ans dont le taux rechute de 1,33% vers 1,22% et le Bund se détend de 0,995% vers 0,89%.

Sur les statistiques, l'indice des prix à la consommation (IPC) augmente de nouveau légèrement en France en mai (+0,2% après +0,1%), selon les données de l'Insee. Sur un an, il s'élève pour le deuxième mois consécutif (+0,3% après +0,1% en avril). Corrigé des variations saisonnières, il croît de 0,3% sur un mois comme sur un an.

Aux Etats-Unis, les ventes au détail ont rebondi de +1,2% en mai, essentiellement à la faveur d'achats de voitures et de vêtements (après une quasi-stabilité au mois d'avril).

Les prix à l'importation aux Etats-Unis ont augmenté de 1,3% le mois dernier, sous l'effet exclusif d'une remontée des prix des carburants, selon des statistiques dévoilées par le Département du Travail.
Enfin, les stocks des entreprises se regonflent de +0,4%, une des plus fortes hausses des dernières années.
Les T-Bonds US se détendent malgré tout de -6Pts de base à 2,42%.

Du côté des valeurs, Scor s'adjuge 5% alors que les analystes de Crédit Suisse ont décidé de revoir à la hausse leurs prévisions sur le secteur de la réassurance en raison de la faiblesse de l'euro et d'une sinistralité favorable.
Au sein du CAC40, c'est le compartiment automobile qui tire la cote avec Peugeot à +2,6%, Valeo à +1,7%, sans oublier le luxe avec une nouvelle envolée de LVMH (+2,45% sur une recommandation à 'surpondérer' de JP-Morgan).

Eurofins gagne 2,45% après les résultats d'une étude scientifique prouvant l'efficacité de son test ImmuKnow dans le cadre des transplantations d'organes.

Neopost (-3%) a annoncé le succès de son émission d'obligations à durée indéterminée à option de remboursement en numéraire et/ou en actions nouvelles et/ou existantes (Odirnanes). L'opération, d'un montant nominal d'environ 265 millions d'euros, représente une dilution potentielle de 13,3% du capital selon la société.

J.P. Morgan a relevé sa recommandation sur le titre LVMH de 'neutre' à 'surpondérer' avec un nouvel objectif de cours de 180 euros, contre 175 euros précédemment.

Le bureau d'études Nomura confirme son conseil d'achat sur Orange après avoir rencontré cette semaine de hauts cadres du groupe.

Veolia (+1,85%) a annoncé en début d'après-midi qu'il traiterait les eaux usées de LiuGuo Chemical, un acteur majeur de la production d'engrais en Chine. LiuGuo a choisi sa filiale Veolia China pour moderniser les installations de traitement de ses effluents industriels dans la province d'Anhui.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance