BFM Patrimoine

Marché: Minsk fait oublier l'Eurogroupe.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - L'optimisme domine au sein des Bourses européennes, favorisé par des rumeurs de succès des négociations à Minsk au sujet de l'Ukraine, succès qui éclipse l'absence de progrès du côté des discussions sur la dette grecqu

(CercleFinance.com) - L'optimisme domine au sein des Bourses européennes, favorisé par des rumeurs de succès des négociations à Minsk au sujet de l'Ukraine, succès qui éclipse l'absence de progrès du côté des discussions sur la dette grecque.

Milan grimpe de 1,9%, devant Lisbonne (+1,8%), Madrid (+1,5%) et Francfort (+1,3%), Paris gagne 0,8%, Amsterdam et Bruxelles 0,7%, Londres 0,4% et Zurich se stabilise. A New York la veille, le Dow Jones a cédé moins de 0,1%, mais le Nasdaq a pris 0,3%.

Les marchés profitent d'informations de presse faisant état d'un accord supposé régler le conflit dans l'est de l'Ukraine, à l'issue de la réunion de Minsk entre les dirigeants russes, ukrainiens, français et allemands.

'Comme dit ces derniers jours, un véritable plan de paix constituera aux yeux des opérateurs boursiers un puissant levier haussier pour cette séance de trading', prévenait-on en tout début de séance chez XTB France.

'Côté Eurogroupe en revanche, Athènes et ses partenaires européens n'ont pas pu se mettre d'accord et nous considérons que les points de vue sont encore très divergents à ce jour', note par contre Barclays Bourse, rappelant toutefois que les négociations se poursuivront ce jour.

Au chapitre économique, le taux d'inflation en rythme annuel a reculé à -0,4% en Allemagne en janvier, contre +0,2% en décembre 2014, d'après Destatis qui n'avait annoncé qu'une baisse de 0,3% des prix en estimation préliminaire pour janvier.

Les investisseurs surveilleront encore, cet après-midi aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage et les ventes de détail pour janvier, puis les stocks des entreprises pour décembre 2014.

Sur le plan des valeurs, Credit Suisse s'envole de 8,2%, entouré pour les trimestriels de la banque qui 'démontrent la constance de sa performance dans un environnement de marché difficile, marqué par une volatilité accrue', selon sa direction.

En queue de peloton du DAX de Francfort, Commerzbank ne grappille que 0,3% à la suite de la publication par l'établissement de bénéfices certes en forte progression en 2014, mais accompagnés de propos prudents pour 2015.

A Londres, l'action Rio Tinto prend 3,2%, le géant minier anglo-australien ayant relevé son dividende et terminé son exercice 2014 sur un résultat net part du groupe en hausse de 78%, grâce à un allègement de ses dépréciations.

AkzoNobel prend 1,6% à Amsterdam après la présentation par le chimiste de ses comptes annuels, marqués par une amélioration de la rentabilité opérationnelle courante en dépit d'un léger tassement des revenus.

Les publications se sont montrées particulièrement nombreuses à Paris, où celles de Total (+0,2%), Société Générale (+1,6%), Publicis (+4,6%) et surtout Renault (+8,8%) sont saluées, à l'inverse de celles de Pernod Ricard (-2,4%), Legrand (-2,5%) et EDF (-3,8%).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance