BFM Patrimoine

Marché: l'optimisme prévaut avant le QE de la BCE.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Les avancées de vendredi dernier dans le dossier de la dette grecque et la perspective du QE (assouplissement quantitatif) de la BCE continuent de porter les indices actions, éclipsant au passage une donnée américaine plutô

(CercleFinance.com) - Les avancées de vendredi dernier dans le dossier de la dette grecque et la perspective du QE (assouplissement quantitatif) de la BCE continuent de porter les indices actions, éclipsant au passage une donnée américaine plutôt terne.

Amsterdam, Madrid et Zurich s'adjugent 0,9%, Bruxelles 0,8%, Paris prend 0,5%, Francfort et Milan 0,4%, Lisbonne 0,1%, alors que Londres et Athènes cèdent 0,3%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq reculent aussi de 0,3%.

'La zone euro a décidé de prolonger de quatre mois le plan d'aide financière du pays, conclu entre les membres de la Troïka, à savoir l'Union Européenne, la Banque centrale européenne et le FMI', rappelle Saxo Banque.

'Il semble bien que l'accord (partiel) valide une détente (à court terme) des relations entre les deux camps', commente Barclays Bourse, précisant toutefois qu'une liste de réformes proposées par Athènes doit encore être approuvée par ses créanciers.

Par ailleurs, l'optimisme des investisseurs est soutenu par la Banque Centrale Européenne qui doit commencer à déverser 60 milliards d'euros par mois à partir de cette semaine, dans le cadre de son programme d'assouplissement quantitatif.

La semaine sera aussi marquée par nombre de statistiques, notamment aux Etats-Unis avec les ventes de logements neufs, l'indice des prix, les commandes de biens durables et surtout une nouvelle estimation de la croissance du PIB au dernier trimestre 2014.

Pour l'heure, les ventes de logements anciens aux Etats-Unis ont chuté de 4,9% à 4,82 millions d'unités en rythme annualisé le mois dernier, un chiffre sensiblement inférieur au consensus qui s'établissait aux environs de 4,95 millions.

De l'autre côté de l'Atlantique, on notera que l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne passe de 106,7 en janvier à 106,8 ce mois-ci, faisant dire à l'institut que 'l'économie allemande fait preuve de robustesse face à l'incertitude géopolitique'.

Sur le plan des valeurs, HSBC dévisse de 5% à Londres, dans le sillage d'un bénéfice ajusté avant impôt en baisse de 17% au titre de 2014, en raison notamment d'une montée de ses coûts opérationnels et de lourdes amendes réglementaires pour l'établissement bancaire.

Rio Tinto recule de 2,7% et sous-performe ainsi la tendance, affecté par une dégradation de recommandation chez UBS de 'achat' à 'neutre', malgré un objectif de cours rehaussé de 3300 à 3400 pence sur le titre la compagnie minière anglo-australienne.

Holcim avance de 1,4% à Zurich, le groupe de matériaux de construction - qui doit fusionner cette année avec le Français Lafarge - ayant dévoilé des résultats annuels en ligne avec les attentes et des perspectives favorables.

A la Bourse de Paris, Areva cède 2%, sanctionné après que le géant du nucléaire ait estimé aux alentours de 4,9 milliards d'euros sa perte nette pour l'exercice 2014, à comparer avec une perte de 500 millions d'euros en 2013.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance