BFM Patrimoine

Livret A: le taux va rester à 0,75%

Le taux du Livret A est recalculé en février et août.

Le taux du Livret A est recalculé en février et août. - Denis Charlet - AFP

En décembre, les prix à la consommation ont progressé de 0,2%. Si l'on s'en tient à la formule de calcul du taux du Livret A, il aurait dû descendre à son plus bas niveau historique. Mais le gouvernement a préféré le maintenir à son niveau actuel.

Deux fois par an, en février et en août, le taux du Livret A est réévalué. Une formule a été mise en place. Elle fait appel au niveau de l'inflation (hors tabac), majoré de 0,25 point. Or, en décembre, les prix à la consommation ont progressé sur un an de 0,2%, selon les données publiées ce mercredi 13 janvier par l'Insee.

Si la formule du taux était appliquée à la lettre, le taux du Livret A devrait être abaissé pour atteindre le niveau inédit de 0,50% contre 0,75% actuellement, son taux le plus bas depuis la création de ce produit d'épargne en 1818.

Le gouverneur de la Banque de France a dérogé à la formule

Néanmoins, le gouvernement a mis fin très vite au suspense. Bercy vient d'annoncer que le taux était maintenu à 0,75%.

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, avait choisi de ne pas suivre la formule à la lettre, en proposant de maintenir le taux en l'état. Comme il a dérogé au calcul, le dernier mot appartenait au gouvernement. 

Dans la matinée, Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des dépôts, s'était déjà prononcé pour le maintien du taux à 0,75%. Ses propos au micro de France Info étaient explicites: "Si on appliquait strictement la règle -je ne sais pas ce que dira le gouverneur de la Banque de France -, il faudrait le baisser. Moi, je ne le recommande pas"La Caisse des dépôts est l'institution qui centralise une grande partie de l'épargne déposée sur le Livret A -environ 65%- et l'utilise pour diverses missions comme la construction de logements sociaux.

L'été dernier, déjà, le taux aurait dû passer de 1% à 0,5% mais il a été fixé à 0,75%.

Baisse du taux du PEL

Par ailleurs, le gouvernement a également annoncé la baisse du taux des nouveaux PEL, à 1,5%, à compter du 1er février.

"Une rémunération moindre c’est toujours un coup dur pour l’épargne populaire, cependant avec un taux de crédit immobilier à 2,70% garanti en sortie, le PEL reste un excellent placement si ce n’est le placement populaire le plus intéressant", commente Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com. "Rappelons-le, un taux immobilier de 2,70% s’il est certes supérieur aux taux bancaires pratiqués actuellement (autour de 2,40%), reste un taux exceptionnellement bas et rien ne nous permet de dire que dans 4, 5 ou 10 ans, les taux seront à ce niveau". 

D. L. avec AFP