BFM Patrimoine

Baisse du taux du Livret A: où les Français vont-ils maintenant placer leur argent?

Le taux du Livret A enregistre une baisse historique.

Le taux du Livret A enregistre une baisse historique. - Philippe Huguen - AFP

Après l'abaissement du taux de rémunération du Livret A, la décollecte va certainement s'amplifier ces prochains mois. Pour autant, Philippe Crevel, le directeur du Cercle de l'Epargne, ne voit pas beaucoup d'alternatives pour placer ses économies.

Le coup a été rude pour les épargnants. Si le gouvernement n'a pas abaissé le taux du Livret A aussi bas qu'il l'aurait pu, il l'a tout de même fixé sous la barre des 1%, à 0,75%. Un plus bas historique!

Ce qui ne va pas rabibocher les Français avec ce placement, qu'il ont déjà commencé à délaisser. Sur les cinq premiers mois de 2015, les épargnants ont effectué bien plus de retraits que de dépôts concernant leur Livret A, pour aboutir à un retrait total de 2,32 milliards d'euros fin mai. En 2014, il y avait eu 6 milliards d'euros de décollecte. Et, depuis avril 2014, ce produit d'épargne a connu plus de retraits que de dépôts tous les mois, à l'exception d'une embellie passagère en mars.

"Il est fort à parier que dans les prochains mois, la décollecte va se poursuivre, voire s'amplifier", estime Philippe Crevel, le directeur du Cercle de l'Epargne à BFM Business. "On va assister à une correction importante".

Les épargnants vont consommer plus?

Mais quelles sont les alternatives au Livret A? Selon lui, les épargnants vont se tourner "vers des produits comme l'épargne logement ou l'assurance vie". Mais il est important de souligner que ces produits ne sont pas aussi liquide que le Livret A et qu'ils sont soumis à une fiscalité (cotisations sociales, imposable sur le revenu, …). Pour ceux qui aimeraient se tourner vers le LDD, manque de chance, son taux est également ramené à 0,75%. Le Livret d'épargne populaire, réservé aux ménages modestes, va passer à 1,25%.

"Le gouvernement va surtout espérer qu'une partie va aller dans la consommation", pense Philippe Crevel. Même si, selon lui, "ce n'est pas gagné". Il rappelle que "ces dernières années, quand le gouvernement a baissé le taux du Livret A, les Français ont surtout accru leurs dépôts sur leurs comptes courants".

Le Livret A en quelques chiffres:

- Nombre de Livrets A ouverts: les personnes physiques (particuliers et entrepreneurs individuels) détenaient au 31 décembre 2014 61,6 millions de Livrets A, soit un taux de détention de 92,9%. Le nombre de Livrets A détenus par des personnes morales s'établissait à 744.000.

- Plafond du Livret A: au maximum, 22.950 euros peuvent être placés sur un Livret A. Ce plafond a été relevé par l'actuelle majorité et il était de 15.300 euros au moment de l'élection de François Hollande à la présidence de la République. Un Livret A peut toutefois contenir plus de 22.950 euros grâce à la capitalisation des intérêts empochés en fin d'année.

- Encours total du Livret A: fin mai 2015, les sommes déposées sur le Livret A, qui servent notamment à financer le logement social, étaient de 260,7 milliards d'euros.

- Encours moyen: fin 2014, un Livret A contenait en moyenne 4.092 euros, en légère hausse de 32 euros sur un an.

- Répartition des Livrets A selon leur encours: fin 2014, près de la moitié (44,7%) des livrets contenaient moins de 150 euros. Ceux d'un montant supérieur à 15.300 euros (l'ancien plafond) ne représentaient que 11,6% du total des livrets. Enfin, 3,5% des livrets avaient un encours supérieur au plafond actuel de 22.950 euros.

- Répartition des Livrets A selon leur poids dans l'encours total: les livrets contenant moins de 150 euros ne pesaient fin 2014 que 0,3% du total des sommes placées sur ce produit d'épargne. En revanche, les livrets avec plus de 22.950 euros représentaient 20% du total. Ainsi, 3,5% des Livrets A concentrent 20% de toutes les sommes déposées sur ce livret.

D. L.