BFM Patrimoine

Les tarifs bancaires vont augmenter en 2013

Parmi les hausses : celle des assurances contre le vol ou la pertes des cartes de crédits et chèques

Parmi les hausses : celle des assurances contre le vol ou la pertes des cartes de crédits et chèques - -

Les principales banques augmentent la plupart de leurs services de bases selon une étude des Echos de ce lundi 7 janvier. Ces hausses concernent notamment les cartes de paiement à l’international.

En plus des nombreuses hausses du 1er janvier, (gaz, électricité....), les ménages vont devoir faire face à l’augmentation des tarifs bancaires. Dans son édition du 7 janvier, Les Echos ont mené une étude auprès d’un panel de huit grandes banques françaises (BNP Paribas, la BRED, La Caisse d’Epargne Ile-de-France, la Société Générale, la Banque Postale, le CIC, HSBC et le Crédit Agricole Ile-de-France), en comparant leurs tarifs pour l'année 2013.

Au total, 26 hausses de tarifs ont été enregistrées entre 2012 et 2013. Dans le détail, l’étude montre que les augmentations sont davantage ciblées sur les moyens de paiement à l’international. Cinq banque sur huit ont ainsi augmenté les prix de leurs cartes internationales à débit immédiat et quatre l'ont fait pour les cartes internationales à débit différé (lorsque les prélèvements sont effectués à une date précise, fixée entre le client et sa banque).

Pour la première catégorie, les hausses s’échelonnent de 2% à 2,7%, pour des tarifs allant de 35 euros (Crédit Agricole Ile-de-France) à 40 euros par an (BNP Paribas et la Bred). Concernant les cartes internationales à débit différé, les augmentations se situent dans une fourchette allant de 1,5% à 2,3%, pour des prix de 45 à 47 euros l’année.

Hausse généralisée des assurances des moyens de paiement

Les hausses les plus importantes concernent les virements SEPA externes en zone euro, un système de paiement harmonisé permettant de transférer des fonds dans les pays de l’union monétaire. Si elles restent gratuites sur internet, ces opérations coûtent entre 3,5 et 3,9 euros dès lors qu'elles sont effectuées en agence. Cinq des huit banques du panel des Echos ont ainsi augmenté ces tarifs, de 4%, voire de 6% dans le cas de la Société Générale.

Autre enseignement : une hausse globale des assurances des moyens de paiement qui protègent contre la perte ou le vol des chéquiers et des cartes bancaires. Ces augmentations vont de 1,7% pour la Société générale à 8,3% pour la Bred, dépassant ainsi largement l’inflation, à 1,4% au mois de novembre.

En 2011, l’association de consommateur UFC Que Choisir s’inquiétait déjà de l’augmentation de ces produits. A l’époque, le tarif moyen pour ces assurances se situait autour de 22 euros par an. La moyenne se situe aujourd'hui à environ 24 euros pour 2013.

A noter qu'une seule banque ne facture rien pour des retraits qui ne se situent pas dans son réseau : HSBC. Les autres établissements font payer à leurs clients des frais fixes allant de 0,65 euro à un euro par retrait, à partir du quatrième, cinquième ou sixième retrait.

BFMbusiness.com