BFM Patrimoine

L’Europe, championne du monde des émissions d’actions

C'est le géant de la banque espagnol Santander qui détient le record de la plus grosse vente d'actions de l'année : 7,5 milliards d'euros.

C'est le géant de la banque espagnol Santander qui détient le record de la plus grosse vente d'actions de l'année : 7,5 milliards d'euros. - Leon Neal - AFP

Un début d’année tambour battant ! Jamais le continent n’aura autant mis d’actions sur le marché, via introductions en bourse, vente de titres, etc. L’Europe est la zone la plus active du monde à ce niveau, une première depuis 10 ans.

Les investisseurs internationaux sont toujours à l’affût des actions européennes… Autant leur donner de quoi se sustenter. C’est le pari de toutes les entreprises qui ont soit décidé de s’introduire en bourse, soit de mettre de nouvelles actions sur le marché depuis le début de l’année.

Le cabinet Dealogic a relevé 120 opérations majeures au total, pour un montant de 36,4 milliards d’euros en 6 semaines seulement. C’est une hausse de 86% par rapport à la même période l’année dernière.

L’Espagne en tête

C’est notamment l’Espagne qui a été la locomotive de ce phénomène, avec en premier lieu le géant bancaire Santander, qui a mis sur le marché pour 7,5 milliards d’euros de nouvelles actions le mois dernier.

Autre grosse opération, en Espagne aussi, la mise en bourse de l’opérateur d’aéroports Aena, l’état espagnol ayant vendu ses 49% du capital. Opération à succès, la plus importante depuis 2007, très largement souscrite, à un prix par action au sommet de la fourchette d’introduction. La société est valorisée à 8,7 milliards d’euros, et le titre a bondi de 32% pour sa première séance de bourse.

Le cas Sunrise

Un cas particulier, l’opérateur télécom suisse Sunrise qui a même réussi à s’introduire en bourse avec succès le mois dernier, malgré la décision soudaine de la Banque de Suisse de laisser le Franc flotter librement face à l’Euro, provoquant un séisme monétaire partout dans le monde.

Malgré cela Sunrise a réussi une introduction impeccable, là aussi dans le haut de la fourchette de prix, et a terminé sa première journée en hausse de quasiment 10% !

Londres à l’écart

Et si on regarde en détail les chiffres des autres opérations, on note que ce sont principalement les opérations de la Zone Euro qui ont attiré le plus d’investisseurs et qui ont le mieux marché. A titre de comparaison, les introductions en bourse et les mises d’actions sur le marché à Londres, pourtant toujours en pointe sur ce métier, ont sensiblement moins bien fonctionné.

Encore une preuve de l’excellente santé du marché actions européen et de l’appétit des investisseurs pour les actions en tant que support de placement de leurs liquidités.

Un nouveau signal en faveur de la reprise ?

Signal d’autant plus encourageant que vendre des actions sur le marché avec succès, permet de sensiblement améliorer la santé fondamentale, mais aussi la valorisation des entreprises qui y ont recours. Et des entreprises mieux valorisée, cela mathématiquement augmenter leur valeur économique et créer… un peu de cette inflation que recherche tant la BCE!

Une preuve de plus que le marché actions européen, dont on s’étonne (ou s’alarme) de l’éclatante santé malgré les risques environnants, garde tous ses atouts et la confiance des investisseurs pour les mois et les années à venir, car reflétant de plus en plus clairement une reprise économique qu’on souhaite durable.

Antoine Larigaudrie