BFM Patrimoine

Henkel: Wella n'intègrerait pas le giron du groupe.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Un mois environ après l'évocation par Bloomberg d'un intérêt d'Henkel pour Wella, le New York Post relate que le géant allemand des produits de grande consommation s'est fait griller la politesse par Coty, compatriote de so

(CercleFinance.com) - Un mois environ après l'évocation par Bloomberg d'un intérêt d'Henkel pour Wella, le New York Post relate que le géant allemand des produits de grande consommation s'est fait griller la politesse par Coty, compatriote de son rival Procter & Gamble.

La valeur totale des offres de Coty pour les différents actifs de 'P&G' atteindrait 12 milliards de dollars.

De son côté, Henkel aurait donc échoué à réaliser la plus importante acquisition de son histoire.

Propriété de P&G et spécialisée dans les shampooings et les produits pour salons de coiffure, Wella était également courtisée par le groupe de capital-investissement KKR & Co, selon le Welt am Sonntag qui s'appuyait sur plusieurs sources proches du dossier.

Sentant peut-être l'opération lui échapper, le président du directoire d'Henkel Kasper Rorsted avait minimisé l'intérêt de son groupe pour Wella, rappelant qu'il n'avait 'absolument pas à procéder à de grosses acquisitions de plusieurs milliards d'euros pour se conformer à ses objectifs financiers'.

Et d'enfoncer le clou: 'nous sommes bien positionnés et nous investissons là où nous sommes présents, dans nos marques et dans l'innovation ainsi que dans des rachats s'ils sont pertinents sur le plan stratégique et si le prix est juste.'

Il reste que le rachat de Wella aurait permis à Henkel de renforcer sa présence internationale et que les investisseurs ne cachent pas leur déception. En retrait de 2,9%, le titre est en effet lanterne rouge du Dax.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Cercle Finance