BFM Patrimoine

Droits TV de la Ligue 1: Vivendi chute en Bourse

BFM Patrimoine

Alors qu'il n'a remporté aucun lot mis aux enchères par la ligue de football, le propriétaire de Canal Plus dévisse en Bourse.

Alors que Canal Plus apparaît comme le grand perdant de l'attribution des droits TV de Ligue 1, Vivendi dévisse ce mercredi à la Bourse de Paris. A 9h40, le propriétaire de la chaîne cryptée perdait en effet près de 3,8%, les analystes s'interrogeant sur sa capacité à rebondir après la perte de l'un de ses contenus phares.

"Nous estimons que 40% des 4,9 millions d’abonnés à Canal+ France le sont pour le football (soit 2 millions)", indique ainsi Oddo BHF Media dans une note diffusée mardi soir. Avec quatre scénarios possibles, dont l'un entraînerait purement et simplement la faillite de Canal Plus. A la clé: le "licenciement de 1.500 salariés", "l'évaporation de 2,1 milliards d'euros de valorisation et 200 millions d'euros de restructuration".

Autre possibilité: une perte de "seulement" 2 millions d'abonnés, avec une baisse du chiffre d'affaires de l'ordre d'un milliard d'euros et une perte nette de 400 millions d'euros (en comptabilisant les économies réalisées sur les droits). Pour rappel, le groupe Canal + a réalisé un chiffre d'affaires de 5,25 milliards d'euros dans le monde en 2017.

Enfin, Oddo évoque un scénario plus optimiste, qui verrait Canal Plus racheter des droits à Mediapro, l'agence espagnole qui a raflé la majorité des droits de la Ligue 1 à partir de 2020. Les dommages pour Canal Plus se limiteraient alors à une inflation du prix d'achat desdits droits.

Yann Duvert