BFM Patrimoine

Dexia: perte nette au 3e trimestre en raison de coûts de financement élevés

BFM Patrimoine

BRUXELLES (Dow Jones)--La banque franco-belge Dexia (DEXB.BT) a annoncé jeudi une perte nette au titre du troisième trimestre, en raison de coûts de financement élevés, alors que la France et la Belgique ont convenu au petit matin d'injecter 5,5

BRUXELLES (Dow Jones)--La banque franco-belge Dexia (DEXB.BT) a annoncé jeudi une perte nette au titre du troisième trimestre, en raison de coûts de financement élevés, alors que la France et la Belgique ont convenu au petit matin d'injecter 5,5 milliards d'euros de capitaux supplémentaires dans le groupe et de renégocier les modalités de la garantie déjà accordée à la banque.

Dexia a accusé une perte nette de 1,23 milliard d'euros au troisième trimestre. La perte des activités poursuivies s'élève à 296 millions d'euros et celle des activités abandonnées, à 933 millions d'euros. Le groupe procède depuis un an à des restructurations comprenant une série de cessions.

La perte "s'explique essentiellement par un coût de financement élevé, en raison du recours à la garantie de liquidité temporaire accordée par les Etats belge, français et luxembourgeois ainsi qu'aux lignes de liquidité d'urgence (ELA)", a expliqué la banque dans un communiqué. "Les revenus [des neuf premiers mois de] 2012 ont également été impactés par le très fort ralentissement de la production de nouveaux crédits et l'arrêt de certaines activités telles que le financement de projets en 2012", a ajouté Dexia.

Les Etats français et belges ont annoncé jeudi qu'il allaient recapitaliser la banque en difficulté Dexia (DEXB.BT) à hauteur de 5,5 milliards d'euros, une opération qu'ils espèrent réaliser avant la fin 2012.

"Les Etats belge et français se sont engagés à souscrire intégralement à cette augmentation de capital, à concurrence de 53%, soit 2,91 milliards d'euros, pour la Belgique et de 47%, soit 2,58 milliards d'euros, pour la France", a précisé le ministère de l'Economie et des Finances dans un communiqué.

Les Etats belge, français et luxembourgeois sont également convenus de modifier les modalités de la garantie de "certains financements" qu'ils avaient accordée à Dexia en 2011, dont le plafond sera réduit de 90 à 85 milliards d'euros. La répartie de la garantie sera alignée sur celle de la recapitalisation, soit 51,41% pour la Belgique et 45,59% pour la France, en intégrant toutefois le Luxembourg à hauteur de 3%.

Ces mesures, qui font partie du plan de résolution ordonnée de l'établissement, seront déposées à la Commission européenne dans les prochains jours, a indiqué Bercy.

-Frances Robinson, Dow Jones Newswires

(Version française Maylis Jouaret)

(END) Dow Jones Newswires

November 08, 2012 02:39 ET (07:39 GMT)

© 2012 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-