BFM Patrimoine

Carrefour: le bénéfice net a bondi en 2012 grâce aux cessions d'actifs

BFM Patrimoine

PARIS (Dow Jones)--Carrefour (CA.FR) a annoncé jeudi une multiplication par trois de son bénéfice net en 2012, grâce aux plus-values liées aux cessions réalisées dans plusieurs pays émergents, tandis que son résultat opérationnel courant a

PARIS (Dow Jones)--Carrefour (CA.FR) a annoncé jeudi une multiplication par trois de son bénéfice net en 2012, grâce aux plus-values liées aux cessions réalisées dans plusieurs pays émergents, tandis que son résultat opérationnel courant a fléchi en raison d'une situation difficile en Europe.

Le groupe de distribution a fait état d'un résultat net de 1,23 milliard d'euros, contre 371 millions d'euros en 2011. Carrefour a ainsi largement dépassé le consensus des analystes, qui était de 810,9 millions d'euros.

Sous la houlette de Georges Plassat, son nouveau PDG depuis le printemps dernier, Carrefour a cédé pour plusieurs milliards d'euros d'actifs, notamment en Grèce, en Colombie et en Indonésie, afin de se recentrer sur les pays où il détient une position forte et d'assainir un bilan alourdi par la dette.

Numéro deux mondial de la distribution après l'américain Wal-Mart (WMT), Carrefour a continué de souffrir d'un contexte défavorable à la consommation des ménages en Europe, mais a donné en parallèle des signes de redressement des comptes en France.

Le résultat opérationnel courant du groupe est ressorti à 2,14 milliards d'euros, en baisse de 2,6% à données publiées mais stable à changes constants. Ce montant est supérieur à l'objectif dévoilé par le groupe, qui était d'un résultat opérationnel courant d'environ 2,07 milliards d'euros.

Le résultat opérationnel courant en France a progressé de 3,5% à 929 millions d'euros, tandis qu'il se contractait de 20,6% à 509 millions d'euros dans le reste de l'Europe.

Les performances du groupe dans les pays émergents ont également été contrastées.

En Amérique latine, son résultat opérationnel courant a progressé de 14,2% à 608 millions d'euros. Mais en Asie, il a reculé de 10,3% à 168 millions d'euros, en raison selon Carrefour "de la hausse des coûts de distribution liée à l'expansion et à l'inflation salariale en Chine".

Le distributeur avait publié son chiffre d'affaires annuel dès la mi-janvier. Ce dernier est ressorti à 86,6 milliards d'euros, en hausse de 1% par rapport à 2011 en données publiées, mais inchangé à données comparables.

Les cessions d'actifs et un renforcement de la génération de trésorerie ont permis de sensiblement réduire la dette de Carrefour. L'endettement net a été ramenée à 4,32 milliards d'euros, ce qui représente 1,2 fois l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) annuel du groupe, à la fin 2012, contre 6,91 milliards d'euros ou 1,8 fois l'excédent brut d'exploitation un an plus tôt.

Le flux de trésorerie libre, ou free cash flow, a augmenté de 30% à 279 millions d'euros en 2012, grâce à un contrôle strict des investissements opérationnels et du besoin en fonds de roulement.

Le groupe a dès lors fait part de son intention de verser un dividende de 0,58 euro par action cette année, contre 0,52 euro par action au titre de 2011.

L'action Carrefour a clôturé mercredi à 21,39 euros, après un rebond d'environ 50% depuis la mi-2012.

-Nadya Masdlover et Ambroise Ecorcheville, Dow Jones Newswires

(END) Dow Jones Newswires

March 07, 2013 02:11 ET (07:11 GMT)

© 2013 Dow Jones & Company, Inc.

Dow Jones Newswires -IDSS2-