BFM Patrimoine

Carrefour: chiffres en ligne avec les prévisions.

BFM Patrimoine
(CercleFinance.com) - Le groupe Carrefour enregistre un chiffre d'affaires consolidé de 20,5 MdE au 2ème trimestre 2013, en hausse de 1,3% à changes constants. Hors impact calendaire, le chiffre d'affaires organique hors essence est en hausse de 2

(CercleFinance.com) - Le groupe Carrefour enregistre un chiffre d'affaires consolidé de 20,5 MdE au 2ème trimestre 2013, en hausse de 1,3% à changes constants. Hors impact calendaire, le chiffre d'affaires organique hors essence est en hausse de 2,2%. Les ventes au 1er semestre 2013 s'inscrivent à 41,0 MdE, en hausse de 1,3% à changes constants. Le chiffre d'affaires organique hors essence est en hausse de 2,1% (hors impact calendaire).

Les ventes organiques en France sont en hausse de 1,3% au 2ème trimestre (-1,5% hors impact calendaire). Elles sont globalement stables (-0,2%) en publié. les ventes organiques des Hypermarchés sont en hausse de 1,2% hors essence (+1,1% avec essence). Elles sont en baisse de 0,5% en publié (-0,4% hors essence). Le chiffre d'affaires organique des Supermarchés est stable à -0,1% avec et hors essence. En publié, il est en baisse de 1,4% avec et hors essence.

Les ventes organiques sont en baisse de 4,5% en Europe. Hors impact calendaire estimé à -0,6%, les ventes organiques sont en baisse de 3,9%.

Les ventes à l'international sont en hausse de 2,6% à taux de changes constants au 2ème trimestre et de +2,3% en organique. ' Les ventes en Europe restent marquées par une consommation difficile, en particulier en Europe du Sud. La croissance se poursuit en Amérique latine et les ventes repartent à la hausse en Asie ' indique le groupe.

Société Générale maintient sa recommandation 'conserver' et son objectif de cours de 21 euros sur Carrefour à la suite de la publication de chiffre d'affaires jugée 'encourageante'.

L'intermédiaire fait valoir que les ventes consolidées du distributeur au deuxième trimestre (en baisse de 0,6% à 20,5 milliards d'euros) s'inscrivent en ligne avec sa prévision et celle du consensus.

SG semble surtout vouloir retenir la performance 'moins mauvaise qu'attendu' des hypermarchés français, avec un repli de l'activité de 1,1% à périmètre comparable alors qu'il attendait un recul de l'ordre de 2%.

Cette évolution lui semble 'aller dans la bonne direction' et valider le scénario d'un redressement.

Il mentionne aussi des tendances qui semblent s'améliorer en Espagne comme en Chine.

'Le titre devrait réagir favorablement, mais il s'échange déjà sur la base d'un PER de 15,2x pour 2014, soit une prime de 15% par rapport à la moyenne du secteur', note Société Générale.

'L'élément-clé en vue d'une revalorisation des titres est sans conteste une confiance accrue dans la dynamique de chiffre d'affaires du groupe et dans sa capacité à refaire ses marges et ses résultats', conclut-il.

Barclays Capital a relevé sa recommandation sur Carrefour de 'pondérer en ligne' à 'surpondérer' avec un objectif de cours rehaussé de 20 à 25 euros, estimant que les niveaux actuels constituaient un bon point d'entrée pour les investisseurs.

Le broker fait valoir que, contrairement aux idées reçues, le titre a sous-performé le secteur de six points de base depuis le début de l'année.

Il s'attendait à ce que la croissance organique du deuxième trimestre ne s'avère pas aussi faible que ce que les indicateurs de marché peuvent laisser penser.

'Par ailleurs, nous pensons qu'il existe encore un certain nombre de catalyseurs à venir, que ce soient le départ d'autres pays ou de nouvelles pistes visant à simplifier la structure du groupe ou à générer de la valeur', souligne BarCap.

D'après le courtier, la publication du deuxième trimestre pourrait ainsi permettre de restaurer la confiance des investisseurs, notamment par le biais d'une confirmation des prévisions annuelles, un aspect sur lequel Carrefour avait jusqu'à présent déçu.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.

Cercle Finance